Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

Vard lance la construction du paquebot brise-glace de Ponant

Construction Navale
Croisières et Voyages

La découpe de la première tôle du futur Commandant Charcot est intervenue le 6 novembre au chantier Vard de Tulcea, en Roumanie. Livrable au printemps 2021, le futur navire de la compagnie française Ponant sera, normalement, le premier paquebot brise-glace lancé sur le marché.

 

Découpe de la première tôle du Commandant Charcot (© PONANT - NATHALIE MICHEL)

Découpe de la première tôle du Commandant Charcot (© PONANT - NATHALIE MICHEL)

 

Long de 150 mètres pour 28 mètres de large et une jauge d’environ 30.000 GT, il sera capable de s’enfoncer au cœur des zones polaires de l’Arctique et de l’Antarctique. Répondant à la norme Polar Code 2, ses capacités seront supérieures à celles de la plupart des brise-glace commerciaux, à l’exception notamment des nouveaux navires russes à propulsion nucléaire. Le Commandant Charcot pourra briser une épaisseur de glace allant jusqu’à 2.5 mètres et des crêtes de compression (amoncellement au fil du temps de blocs de glace sous et au-dessus de la banquise) de plus de 10 mètres. Sa propulsion fonctionnera au gaz naturel liquéfié (GNL), ce qui permettra de réduire sensiblement, voire d’éliminer pour certains produits, les émissions polluantes (SOx, NOx, particules fines et CO2). Des batteries permettront de plus de pouvoir stopper les moteurs et fonctionner en tout électrique, sans aucun rejet, pendant plusieurs heures. 

 

Le futur Commandant Charcot (© STIRLING DESIGN INTERNATIONAL)

Le futur Commandant Charcot (© STIRLING DESIGN INTERNATIONAL)

 

D’une valeur de 270 millions d’euros, Le Commandant Charcot sera le plus gros navire de Ponant. Il sera doté de 135 cabines, soit une capacité de 270 passagers, servis par 187 membres d’équipage.

Comme ce fut le cas pour les précédents bateaux de la compagnie (classes Boréal et Explorer), c’est le cabinet d’architecture de Jean-Philippe Nuel qui se charge du design intérieur, le bureau nantais Stirling Design International ayant quant à lui imaginé le design extérieur.

Une fois la coque du navire réalisée à Tulcea, elle sera remorquée vers Søviknes, l’un des sites norvégiens de Vard, où elle sera armée. Un montage industriel qui prévaut déjà pour les Explorer.

Les deux premières unités d’expédition de cette série, Le Lapérouse (voir notre reportage sur ce navire) et Le Champlain, ont été livrées en juin et octobre par Vard. Quatre autres vont suivre : Le Bougainville et Le Dumont d’Urville en 2019 puis Le Bellot et Le Surville en 2020. Ces navires de 131 mètres de long et 10.038 GT comptent 92 cabines.

- Voir notre article technique sur Le Commandant Charcot

- Voir notre article sur les espaces intérieurs du Commandant Charcot

 

Vard Compagnie du Ponant