Construction Navale
Vard victime d’une cyberattaque

Actualité

Vard victime d’une cyberattaque

Construction Navale

Le constructeur norvégien Vard, filiale du groupe italien Fincantieri, a été victime d’une cyberattaque début juin. Les serveurs de son chantier de Langsten (Tomrefjord, sud-ouest) auraient été infectés par un ransomware (rançongiciel). Il s’agit d’un logiciel malveillant prenant en otage des données ou bloquant l’accès aux serveurs pour un gain financier.

Peu de détails ont été livrés sur l’ampleur de l’attaque. Certaines sources évoquent une violation de données. Vard appartient à Fincantieri, mais les serveurs du groupe italien n’auraient pas été infectés.

Si les victimes de ces attaques visant le réseau informatique restent souvent discrètes, il semble qu’elles sont en recrudescence. On se souvient notamment de celle menée contre le siège de MSC, à Genève, en avril. L’Australien Toll Group a lui été visé à deux reprises cette année, en seulement trois mois.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.