Nautisme

Actualité

Vendée Globe : Avarie de quille pour Beyou, qui part s’abriter au Cap Vert

Coup dur pour le skipper Maître CoQ : dans la nuit de samedi à dimanche, une pièce maîtresse, le vérin de quille, a cassé. Il est contraint depuis de faire route vers les îles du Cap Vert pour s'abriter et tenter de trouver une solution à cette avarie majeure. Tout allait pour le mieux samedi soir à bord de Maître CoQ. Le bateau filait au portant, sans forcer, à 21 nœuds de vitesse, sur la route directe. Jérémie Beyou se reposait à l'intérieur lorsqu'il a entendu un grand bruit. Le bateau est parti au lof et sa quille a pris 10° d'angle. Le skipper de Maître CoQ a vite constaté que la tête de vérin de quille, qui permet de basculer l'appendice en latéral de façon à augmenter son efficacité, avait cassé net. Jérémie Beyou a réussi à sécuriser sa quille à l'aide de cordages, mais cette réparation ne pourra résister aux milliers de milles à venir du Vendée Globe. Hier déjà, par 25 nœuds de vent et une mer formée, Jérémie Beyou était obligé de brider son bateau pour préserver sa réparation. Par chance, les îles du Cap Vert, relativement proches de sa route vont lui offrir un abri salutaire, le temps, si possible, de trouver une solution à cet épineux problème technique.   

 

« Cela n'aurait jamais dû arriver »

 

« Une telle pièce ne casse jamais ! C'est incroyable, cela n'aurait jamais dû arriver » : les experts, qui se sont penchés sur le cas de cette tête de vérin de quille, ont été unanimes : cela n'aurait jamais dû casser. Cette pièce en titane est conçue pour supporter des charges de 120 tonnes alors qu'au maximum, sur Maître CoQ, la charge, dans la pire des configurations, est de 40 tonnes. Et le vérin de Maître CoQ avait été révisé l'hiver dernier, juste avant que Jérémie ne prenne le bateau en main. Mais ce mystère sera à élucider plus tard. L'urgence pour Jérémie Beyou est d'abord de faire face et, si possible, de repartir. Hier après-midi, il faisait cap, à 5 - 6 nœuds, sur Santo Vincente, à Mindelo. Toute son équipe technique est sur le pont depuis que l'avarie s'est déclarée, et tout sera mis en œuvre pour permettre à Maître CoQ et son skipper de poursuivre leur tour du monde.

Samedi, ils pointaient en 10ème position de la course, emmenée par Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), François Gabart (Macif) et Jran-Pierre Dick (Virbac Paprec 3).

 

Retrouvez toute l’actualité du Vendée Globe sur le site du Télégramme : carte interactive avec tous les engagés, l’historique de la course, un point quotidien, des vidéos, le parcours décrypté par Michel Desjoyeau...