Nautisme
Vendée Globe : Semaine agitée en perspective

Actualité

Vendée Globe : Semaine agitée en perspective

Nautisme

Au soixante-quatrième jour de mer, les concurrents encore en lice dans le Vendée Globe doivent toujours lutter contre les éléments. Pour les deux premiers et les deux derniers skippers en course, l'avenir va se conjuguer au près, en mode fort. Et une majorité des solitaires encore dans le Pacifique Sud sera balayée par une dépression importante avant le Cap Horn. Un cap que Sam Davies (Roxy) a franchi pour la première fois hier en 4ème position. En tête, Michel Desjoyeaux (Foncia) ne cesse depuis plusieurs jours de creuser son avance sur Roland Jourdain (Veolia Environnement), comptant hier plus de 230 milles d'écart. Armel Le Cléac'h (Brit Air) pointait toujours en troisième position, à plus de 700 milles du leader. Les deux bateaux de tête remontent l'Atlantique Sud par la face nord, c'est-à-dire au près dans un vent de 30 noeuds établis, rafales à 40 ! La faute à une dépression qui leur tombe dessus du Brésil. Alors que ce début de semaine s'annonce agité, il va falloir préserver le matériel, surtout pour Roland Jourdain qui surveille déjà attentivement son monocoque affaibli par le choc avec un cétacé. Idem pour les deux derniers marins de la course au sud-est de la Nouvelle-Zélande. Ralentis par un anticyclone, Norbert Sedlacek (Nauticsport Kapsch) et Raphaël Dinelli (Fondation Océan Vital) vont subir l'une des pires tempêtes de ce Vendée Globe. Des vents contraires de 45 noeuds, avec rafales à 55 et des vagues de 8 à 10 mètres. Celles-ci s'opposeront à la houle d'ouest et aux courants du Pacifique Sud ! Mauvais mélange des genres...
_______________________________________

- La course en direct sur le site du Vendée Globe