Croisières et Voyages
Venise : un nouvel accident de paquebot évité de justesse

Fil info

Venise : un nouvel accident de paquebot évité de justesse

Croisières et Voyages

Les images sont impressionnantes (vidéos dans cet article). Le Costa Deliziosa s’est retrouvé pris hier après-midi dans un violent orage alors qu’il quittait Venise, peu après être passé devant la place Saint-Marc. Poussé par de puissantes rafales vers le quai de la Riva dei Sette Martiri, le paquebot a frôlé le yacht Elysian, dont plusieurs occupants ont en catastrophe sauté sur le quai de crainte d'une collision. Des vaporettos ont pendant ce temps été obligés de stopper leur navigation dans des conditions difficiles. Par chance, il n’y a pas de victime et le grand navire de croisière n’a pas heurté le quai. Mais il s’en est selon les vidéos diffusées fallu de peu. A pleine puissance comme en témoigne l'épaisse fumée noire crachée par l'un d'entre eux, les remorqueurs qui accompagnaient le Costa Deliziosa sont parvenus in extremis à remettre son étrave dans l’axe du canal de la Giudecca. La compagnie italienne Costa, qui parle d’un « évènement météorologique violent et extraordinaire », a assuré que son paquebot avait effectué sa navigation dans le canal « comme toujours selon les indications du commandant du port, du pilote et des trois remorqueurs auxquels le navire était attaché et qui ont rapidement aidé le navire à effectuer la manœuvre ». L’armateur ajoute de plus que le commandant « a toujours gardé le contrôle du navire ». Le vent était peut-être tout simplement trop fort pour les propulseurs du paquebot. Les navires de croisière sont en effet généralement bien motorisés mais l’un de leurs gros problèmes réside dans l'énorme prise au vent générée par leurs superstructures.

 

 

Mis en service en 2010, le Costa Delioza mesure 294 mètres de long pour 32 mètres de large. Affichant une jauge de 92.600 tonneaux, il dispose de 1130 cabines, soit une capacité maximale de 2826 passagers, servis par 934 membres d'équipage. 

Une enquête de devrait être ouverte pour connaitre les causes exactes de l’accident. Des questions se posent également quant au fait que le paquebot ait été autorisé à appareiller dans de telles conditions météo, même si la tempête a éclaté semble-t-il soudainement. « Nous pensons qu’il est nécessaire d’organiser dans les meilleurs délais une nouvelle réunion commune avec la capitainerie du port afin d’évaluer et éventuellement solliciter l’adoption d’autres mesures garantissant que le trafic maritime se déroule en toute sécurité pour les citoyens et pour la ville », a déclaré la direction du port de Venise.

Un mois après l’accident du MSC Opera dans le canal de la Giudecca, ce nouvel évènement ne va certainement pas apaiser la colère de nombreux habitants et acteurs locaux qui souhaitent bannir les grands paquebots de la Cité des Doges.