Construction Navale
Vente de Saint-Nazaire: L’Europe récupère la patate chaude

Actualité

Vente de Saint-Nazaire: L’Europe récupère la patate chaude

Construction Navale

Comme nous l’évoquions le 20 décembre, c’est donc l’Europe qui va finalement arbitrer le fait que Fincantieri puisse, ou non, prendre le contrôle des Chantiers de l’Atlantique. La Commission a annoncé hier qu’elle allait examiner le projet d’acquisition de l’entreprise française par le groupe italien. « La France a soumis une demande de renvoi à la Commission en application de l'article 22, paragraphe 1, du règlement de l'UE sur les concentrations. Cette disposition permet à un ou plusieurs États membres de demander à la Commission d'examiner une concentration qui ne revêt pas une dimension européenne mais qui affecte les échanges au sein du marché unique et menace d'affecter de manière significative la concurrence sur le territoire des États membres qui formulent cette demande. L'Allemagne s'est jointe à la demande de renvoi présentée par la France », explique la Commission, qui considère que l'opération risque de nuire à la concurrence aux niveaux européen et mondial : « Sur la base des éléments fournis par la France et l'Allemagne, et sans préjudice de l'issue de son enquête exhaustive, la Commission considère que l'opération pourrait nuire de manière significative à la concurrence en matière de construction navale, en particulier sur le marché mondial des bateaux de croisière », explique-t-elle dans un communiqué.

L’affaire aurait dû être tranchée en national

Concrètement, comme nous l’écrivions le mois dernier, cette affaire n’aurait pas dû atterrir à Bruxelles. La Commission l’explicite elle-même dans son communiqué : « Le projet d'acquisition des Chantiers de l'Atlantique par Fincantieri n'atteint pas les seuils de chiffre d'affaires fixés par le règlement de l'UE sur les concentrations pour les opérations devant être notifiées à la Commission européenne en raison de leur dimension européenne ».

C’était donc normalement aux pays concernés par ce projet d’acquisition, en l’occurrence les instances nationales chargées des questions de concurrence,

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire