Défense
Vesta : la France travaille sur le concept de leurre actif décalé
ABONNÉS

Actualité

Vesta : la France travaille sur le concept de leurre actif décalé

Défense

Dans le cadre des études pour renforcer l’autodéfense des bâtiments de la Marine nationale face aux nouvelles menaces missiles, le ministère des Armées, via l’Agence d’Innovation de Défense (AID), a initié un projet d’étude autour des leurres actifs décalés (LAD). Ce concept s’inscrit dans l’une des trois « couches » d’autodéfense anti-missile, celle appelée Soft Kill actif. Complémentaire des missiles antimissiles ou systèmes d’artillerie de type CIWS (Hard Kill) et des leurres traditionnels (Soft Kill passif), cette couche consiste à employer un brouilleur contre l’autodirecteur d’un missile assaillant. Soit un brouilleur embarqué sur un bâtiment, soit un brouilleur porté par un vecteur déporté, le fameux LAD. Ce concept existe déjà sur le marché international avec le Nulka. Fruit d’une coopération américano-australienne initiée dans les années 90, ce leurre est éjecté au moyen d’un long tube et dispose d’un booster qui le maintien en l’air durant une

Euronaval 2020 - Euronaval-Online