Marine Marchande
Victime d'une nouvelle avarie, le méthanier Provalys gagne Saint-Nazaire

Actualité

Victime d'une nouvelle avarie, le méthanier Provalys gagne Saint-Nazaire

Marine Marchande

C'est sous la surveillance du remorqueur Abeille Languedoc que le méthanier Provalys est arrivé hier soir devant l'estuaire de la Loire. Il devrait entrer cet après-midi dans le port de Nantes Saint-Nazaire. Le navire de 290 mètres, appartenant à Gaz de France, s'est retrouvé en difficulté, samedi, en pleine tempête. Victime semble-t-il d'un problème sur son unique ligne d'arbres, le Provalys avait été contraint de réduire sa vitesse à 4 noeuds, alors qu'il naviguait à environ 100 kilomètres dans l'ouest d'Arcachon. Le vent soufflait alors à 140 km/h en rafale sur le golfe de Gascogne. C'est pourquoi la préfecture maritime de l'Atlantique a décidé, à titre préventif, de faire appareiller l'Abeille Languedoc pour soutenir le méthanier en cas de besoin. Livré en novembre 2006 par les chantiers de Saint-Nazaire, le Provalys avait déjà rencontré des problèmes sur son système propulsif. Lors de sa rotation inaugurale entre le terminal GDF de Montoir-de-Bretagne et Bethioua, en Algérie, le navire avait rencontré un problème de pallier de ligne d'arbres. L'avarie avait entrainé son immobilisation pendant plus d'un mois et un long passage en cale sèche à Marseille. Cette fois, les réparations seront réalisées à Saint-Nazaire.
Naviguant à vide ce week-end, selon la préfecture maritime, le Provalys affiche une capacité de 154.500 m3.

Engie | Toute l'actualité maritime du géant de l'énergie