Construction Navale
Viking Cruises confirme deux commandes en Italie

Actualité

Viking Cruises confirme deux commandes en Italie

Construction Navale
Croisières et Voyages

Cela va devenir la plus longue classe de navires de croisière depuis les huit anciens Renaissance construits à Saint-Nazaire il y a deux décennies. Le constructeur italien Fincantieri a annoncé hier la commande ferme de deux navires par la compagnie Viking Ocean Cruises. Il s’agit du premier contrat lié à l’accord conclu en mars 2018 avec l’armateur en vue de produire une nouvelle série de six bateaux de 47.800 GT et 465 cabines. Ceux qui viennent d’être confirmés seront livrés en 2024 et 2025. Les quatre autres, qui font l’objet d’options restant à confirmer, sont prévus pour entrer en flotte entre 2025 et 2027.

Ces navires suivront une première vague de dix unités de ce type dont le sixième exemplaire, le Viking Jupiter, a été livré le mois dernier. Les cinq premiers, nommés Viking Star, Viking Sea, Viking Sky, Viking Sun et Viking Orion, ont été réceptionnés par leur armateur entre 2015 et 2018. Quatre autres suivront, le premier en 2021, deux autres en 2022 et le dixième en 2023.

 

Le Viking Star (© FABIEN MONTREUIL)

Le Viking Star (© FABIEN MONTREUIL)

 

En tout, cette classe comprendra donc pas moins de seize unités, soit la plus longue de l’industrie des croisières en mer. Et un nouveau record pour le groupe Viking fondé par l’armateur norvégien Torstein Hagen, qui s’est lancé sur le marché maritime après avoir conquis les croisières fluviales. Une activité pour laquelle il compte déjà la plus longue série de bateaux en service, celle des Longships (57 unités) réalisés par le chantier allemand Neptun Werft, filiale du groupe Meyer.

 

L'un des Longships, navires de 135 mètres et 95 cabines (© NEPTUN WERFT)

L'un des Longships, navires de 135 mètres et 95 cabines (© NEPTUN WERFT)

 

Quant à Fincantieri, en dehors des 16 paquebots haut de gamme du programme Odin, s’ajoute un autre projet de Viking conduit avec Vard, filiale norvégienne du groupe italien. Il s’agit là de réaliser une série de « navires spéciaux », peut-être des paquebots brise-glace mais aucune information n’a été communiquée pour le moment. Les deux premiers exemplaires doivent entrer en flotte en 2021 et en 2022. Deux autres sont en option.

 

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien