Croisières et Voyages
Vard met à l’eau le Viking Octantis

Actualité

Vard met à l’eau le Viking Octantis

Croisières et Voyages
Construction Navale

Premier d’une nouvelle série de petits paquebots d’expédition, le Viking Octantis a été mis à l’eau le 22 décembre au chantier Vard de Tulcea, en Roumanie. La coque va maintenant être remorquée jusqu’en Norvège, où elle sera achevée par un autre chantier de Vard, celui de Søviknes, suivant notamment le même montage industriel que celui qui a prévalu pour les six Explorer et Le Commandant Charcot de Ponant.

La mise en service du Viking Octantis est prévue en janvier 2022, avec de premières croisières en Antarctique. Le navire, qui a été dimensionné pour pouvoir franchir les écluses du Saint-Laurent, sera également exploité vers les grands lacs nord-américains. Un second navire du même type, le Viking Polaris, doit quant à lui entrer en flotte au second semestre 2022.

 

Le Viking Octantis avant sa mise à l'eau (© VIKING CRUISES)

Le Viking Octantis avant sa mise à l'eau (© VIKING CRUISES)

Le Viking Octantis avant sa mise à l'eau (© VIKING CRUISES)

Le Viking Octantis avant sa mise à l'eau (© VIKING CRUISES)

 

Longs de 202.7 mètres pour une largeur de 23.47 mètres et une jauge d’un peu plus de 30.000 GT, ces petits paquebots construits au standard Polar Class 6 pourront accueillir jusqu’à 378 passagers, servis par 260 membres d’équipage. Les cabines seront toutes extérieures, avec une surface de 20 m² pour les plus petites et jusqu’à 113 m² (et 73 m² de terrasse) pour la suite de l’armateur. Les Viking Octantis et Viking Polaris seront équipés de nombreux espaces publics, dont un étonnant théâtre installé derrière de grandes baies vitrées pouvant également servir à la projection de films. Il y aura à bord plusieurs restaurants, différents salons et un Spa, ainsi que de nombreux espaces extérieurs. Les navires seront en ouvre dotés d'un vaste garage interne pour les embarcations semi-rigides (12 Zodiac à bord), qui seront mises en oeuvre par le tableau arrière. 

 

(© VIKING CRUISES)

(© VIKING CRUISES)

 

Révélé en 2018, ce projet dont le coût était alors annoncé à 467 millions d’euros, a pris du retard, le Viking Octantis devant à l'origine entrer en flotte au second trimestre 2021 et le Viking Polaris au second trimestre 2022. Le contrat initial signé avec Vard (filiale du groupe italien Fincantieri) comprenait par ailleurs une option pour deux unités supplémentaires, qui n’est plus évoquée aujourd’hui.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Vard | Toute l'actualité du constructeur naval