Pêche

Actualité

Violent accrochage entre les baleiniers japonais et la flotte de Sea Shepherd

Pêche

Coup dur pour la campagne « Tolérance zéro » de l’association environnementale Sea Shepherd. Celle-ci mène, depuis fin 2012, une chasse aux bateaux baleiniers japonais dans l’océan austral. Un combat qui, dans la journée d’hier, a pris une tournure particulièrement violente. Selon les propos des membres de Sea Shepherd, un des bateaux de la flotte baleinière japonaise, le Nisshin Maru, serait délibérément entré en collision avec le Steve Irwin et le Bob Barker, deux des quatre navires de l’association de Paul Watson, qui participent à la campagne. « Le Bob Barker et le Steve Irwin étaient derrière le Sun Laurel, le navire-ravitailleur de la flotte baleinière nippone - le Steve Irwin à bâbord, le Bob Barker à tribord. Avec un haut-parleur, le Shonan Maru 2, le navire de sécurité japonais, a ordonné au Sam Simon, navire australien de Sea Shepherd se trouvant en eaux antarctiques australiennes, de quitter la zone sur ordre du gouvernement japonais. Des grenades assourdissantes ont été lancées sur le Bob Barker et le Steve Irwin par l’équipage du Nisshin Maru », affirme l'association.

 

 

(© SEA SHEPHERD)

 

 

Et Sea Shepherd, qui a diffusé de nombreuses photos de l'incident, poursuit son récit : « Le capitaine Peter Hammarstedt a informé le navire-usine Nisshin Maru par radio que le Bob Barker maintiendrait son cap et sa vitesse et que l’obligation légale et morale d’éviter la collision incombait au Nisshin Maru. Le Nisshin Maru a alors viré de bord et s’est approché par tribord. Il a presque percuté le Bob Barker avant de se tourner vers le Steve Irwin et de l’éperonner au niveau de la proue. Le Nisshin Maru a maintenu son cap de collision et a éperonné le Steve Irwin une nouvelle fois à bâbord. Le Nisshin Maru a ensuite éperonné le Bob Barker. Le Steve Irwin a accéléré afin d’éviter un nouvel éperonage. Le Bob Barker a remplacé le Steve Irwin sur le côté gauche du Sun Laurel. Le Steve Irwin a fait demi-tour et le Nisshin Maru a poussé le Bob Barker contre le Sun Laurel, le coinçant en sandwich. Le Nisshin Maru a ensuite reculé derrière le Bob Barker et l’a éperonné à pleine vitesse contre le flanc gauche du Sun Laurel, détruisant l’un de ses deux radeaux de sauvetage et détruisant le bossoir permettant de lancer l’autre radeau. Le Nisshin Maru a ensuite de nouveau éperonné le Bob Barker par l’arrière, détruisant l’un de ses radars et la totalité de ses mâts. Tout le courant a été coupé à bord du Bob Barker qui a émis un signal de détresse May Day. A l’émission de ce signal de détresse, le Nisshin Maru s’est retourné et s’est enfui vers le nord ».

 

Alors que l'association demande à l'Australie de sommer Tokyo de retirer les baleiniers japonais, qui évoluent au nord de la base australienne Case en Antarctique, des bâtiments de la Royal Australian Navy pourraient être envoyés sur zone pour faire la police et éviter que les accrochages finissent en drame. Interrogé par des agences de presse, un responsable de la division baleinière de l'Agence japonaise de la Pêche a indiqué que les autorités nippones vérifiaient les affirmations de Sea Shepherd.

 

 

(© SEA SHEPHERD)

Pêche