Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

VLI : De nouvelles vedettes de transbordement pour la marine

Défense

Le nouveau chantier Socarenam Côte d’Opale d’Etaples, dans le Pas-de-Calais, va réaliser une vingtaine de vedettes de liaison (VLI) pour la Marine nationale. Ces bateaux de 16 mètres de long pour 4.5 mètres de large sont destinés au transfert de personnel vers les bâtiments au mouillage. Le design a été travaillé par le bureau d’architecture Pierre Delion, qui a notamment mis à profit l’expérience acquise lors de la conception de la nouvelle vedette des pilotes de Cherbourg, livrée en avril dernier par Sibiril.

Le principe est en effet le même puisqu’il s’agit de transborder du personnel en mer, ce qui constitue toujours une manoeuvre délicate, même si le navire servi est à l'arrêt. Le développement de l’architecture des VLI a donc notamment porté sur l’optimisation et la sécurisation des embarquements et débarquements, avec un pont dégagé permettant de faire le tour du bateau afin de faciliter la circulation et l’intervention de l’équipage. On trouve à la poupe une échelle et à la proue une zone de transfert sécurisée avec mains courantes. Depuis la timonerie, le patron de la vedette disposera d’une vue panoramique et pourra donc suivre l’ensemble des opérations.

 

VLI (© PIERRE DELION ARCHITECTE)

VLI (© PIERRE DELION ARCHITECTE)

VLI (© PIERRE DELION ARCHITECTE)

VLI (© PIERRE DELION ARCHITECTE)

 

Les VLI se caractérisent en outre par leur légèreté, qui permet de réduire le coût d’acquisition - avec des moteurs moins puissants - et les frais d’exploitation grâce à une consommation moindre. Le comportement marin et la robustesse des bateaux n’a, pour autant, pas été sacrifié puisqu’ils adoptent une forme de carène et un compartimentage leur permettant de répondre à un usage exigeant. Les VLI sont ainsi conçues pour effectuer des transbordements même en cas de mer agitée.

Afin de limiter leur masse, les vedettes adopteront une coque en aluminium et des superstructures en matériaux composites. La cabine des passagers, qui pourra accueillir 36 personnes avec leurs bagages, sera réalisée en un seul bloc et montée sur silent-blocs afin de réduire le bruit et améliorer le confort. Les moteurs, d’une puissance d’environ 240 kW, seront situés à l’arrière et permettront aux vedettes d’atteindre la vitesse de 15 nœuds, avec une autonomie de 300 milles.

 

VLI (© PIERRE DELION ARCHITECTE)

VLI (© PIERRE DELION ARCHITECTE)

 

Le programme, notifié par la Direction Générale de l’Armement le 10 décembre, verra la construction de la tête de série débuter d’ici l’été à Etaples, en vue d’une livraison dans un an. Le contrat comprend une première tranche ferme de 10 unités, livrables en 2016, puis des tranches optionnelles permettant de porter la série jusqu’à 21 vedettes, prévues pour être achevées d’ici 2018.

14 VLI sont destinées aux bases navales de Toulon, Brest et Cherbourg, 3 à l’Ecole navale de Lanvéoc-Poulmic et 4 pour les besoins outre-mer, qu’il s’agisse des territoires ultramarins ou d’implantations et points d’appui à l’étranger, comme Djibouti ou Abu Dhabi.

Prévues pour être exploitées 20 ans, les VLI remplaceront différents types d’unités de la Marine nationale, dont 13 chaloupes de transport de personnel, la vedette VTP 20 de l’Ecole navale, ainsi que 10 vedettes de servitude et de transport de personnel (VTSP). 

 

 

Marine nationale Socarenam