Nautisme
Voile : Départ  en qualification pour le 60 pieds DCNS

Actualité

Voile : Départ en qualification pour le 60 pieds DCNS

Nautisme

Marc Thiercelin vient de partir pour une navigation en solitaire de 2500 milles afin d'assurer la qualification de DCNS, nouvelle unité de la flotte IMOCA des 60 pieds. Vingt jours après la mise à l'eau du bateau à Vannes, le skipper du monocoque et parrain des Filières du Talent DCNS a largué les amarres samedi. Quittant Lorient, DCNS a mis le cap sur Saint-Pierre-et-Miquelon pour ensuite revenir aux Açores. En vue de sa participation au Vendée Globe, Thiercelin doit en effet effectuer une navigation en solitaire avec sa nouvelle monture. Car, si l'expérience du skipper le dispense d'une qualification en course - contrairement à la plupart de ses concurrents - il lui reste à qualifier DCNS en vue du Vendée Globe. Conformément au planning initial et vingt jours seulement après avoir été mis à l'eau à Vannes, le monocoque s'est élancé pour son premier test grandeur nature. Depuis la mise à l'eau, et grâce à la mobilisation de l'équipe technique conduite par Marc Thiercelin, le bateau a satisfait aux tests obligatoires de stabilité et a tiré ses tout premiers bords au large de Lorient. « Je suis très satisfait du comportement de DCNS sous voile », a expliqué Marc Thiercelin à l'issue des premiers essais.

Tests de retournement

Après avoir quitté Vannes le 31 mai 2008, le jour même de sa mise à l'eau, le bateau a été amené jusqu'à Port La Forêt pour y subir les tests de stabilité. Le monocoque a été sorti de l'eau afin de passer une élingue autour de la quille, réalisée par DCNS en acier de sous-marin. Il a ensuite été redéposé dans l'élément liquide, avant d'être tracté par la quille jusqu'à se retourner complètement. Marc Thiercelin, qui avait assisté à la première partie de la manoeuvre de l'extérieur, est alors entré dans le bateau pour en vérifier l'étanchéité. Le skipper a ensuite déclenché la manoeuvre de retournement en basculant la quille. DCNS a retrouvé sa position d'origine, satisfaisant au test de stabilité positive imposée aux monocoques de la classe IMOCA. Après cette première partie, le bateau a été mâté avant de subir, avec succès également, la deuxième série de test de redressement, avec le mât à poste.

Les premiers bords du « Le poisson Volant »

A la suite de ces tests, DCNS a rejoint Lorient. Après la pose du mât, les équipes techniques et de navigants ont oeuvré de concert sur « le poisson volant » à la robe argentée pour le mettre en configuration de navigation, permettant une toute première navigation dès le 11 juin. DCNS a bénéficié de bonnes conditions météorologiques pour ses tous premiers bords qui ont eu lieu avec une petite brise de sud-ouest. Des conditions très favorables à un premier tour de chauffe, permettant néanmoins à l'équipe de tester le bateau en navigation avant de terminer la préparation et d'enchaîner les sorties en mer avant le départ de la qualification.

 (© : DCNS)
(© : DCNS)

Naval Group (ex-DCNS)