Nautisme
Voile : Dernière ligne droite pour les 1000 milles Brittany Ferries

Actualité

Voile : Dernière ligne droite pour les 1000 milles Brittany Ferries

Nautisme

La première édition des 1000 milles Brittany Ferries tient toutes ses promesses et, à quelques heures de l'arrivée des premiers à Saint Malo, si la plus haute marche du podium semble désormais acquise à Atao Audio System, trois 40 pieds se battent pour accéder aux deux autres marches...

Derrière, redistribution des cartes

Le passage à niveau de la pointe Bretagne n'a pas failli à sa réputation, aidé, il est vrai, par des coefficients de marée exceptionnels (106). Ce qui signifie des courants de cinq noeuds à certains endroits, pendant six heures, ils poussent et les six heures suivantes, ils contrent. Mino (Dominic Vittet) dans son message de hier soir espérait donner un petit coup de pouce à la chance en passant la pointe Bretagne avant la renverse de courant : « Nous passerons ce soir, soit par le raz qui se présente bien, soit par l'occidentale, plus austère. Si on arrive à passer cette nuit Ouessant avec le flot, c'est le jackpot ». Les deux compères ont bien joué et gagné cette partie de poker en passant par le raz de Sein et avec le flot. «Ils ont vraiment bien navigué » explique Patrick Celton, le directeur de course. « Pour eux, le plus dur est passé. Le vent a faibli et ils vont être ralentis, d'autant plus qu'ils ont le courant dans le nez, mais normalement, ils devraient jouer avec les contre-courants et raser la côte pour ne rien perdre de leur avance. Je ne vois pas comment la victoire leur échapperait, surtout que derrière, ils se prennent tout le flot dans le nez au passage le plus dur ». Trois 40 pieds se battent désormais pour les deux dernières marches du podium : Jardin Bio - Prévoir, Choice Hôtel et 40 Degrees, dans un mouchoir de quatre milles pour Choice Hôtel et 40 Degrees. A un peu plus de 150 milles de l'arrivée, la partie vient d'être relancée pour ces trois concurrents.

Une belle épreuve

L'épilogue des 1000 milles Brittany Ferries est proche. Atao Audio System devrait franchir la ligne d'arrivée en début de soirée et, même si le rideau n'est pas encore tombé sur l'épreuve, Patrick Celton en tire déjà une certaine satisfaction. «C'est une course sans concession. Le parcours est complet, il offre tout ce qu'on peut imaginer sur ce type d'épreuve et pour cette classe de bateaux. Du large, du côtier, des courants, des passages techniques, des choix tactiques qui ne pardonnent pas. Les conditions météo ont été également joué en notre faveur pour donner toute sa saveur à cette première édition. Le principe du stop de six heures est un concept qui a bien plus aux concurrents et je pense que l'accueil sur le pôle plaisance les séduits également. C'est une offre de service intéressante pour les marins. »

Les trois étapes

«La première étape était très tactique » poursuit Patrick Celton. « Ils sont partis de Saint Malo dans du petit temps et sont restés au contact longtemps. Tout s'est joué à l'approche des côtes anglaises où le relief a troublé le jeu. La deuxième étape était une cavalcade vers le sud. Ils ont tiré sur leurs bateaux, à deux, c'est plus facile. La mer était formée et il fallait être lucide et vigilant en permanence, surtout sous spi. C'était une étape de vitesse pure, avec des bateaux extrêmement puissants. Enfin, la dernière étape qui est en train de se jouer était réellement difficile, plusieurs bateaux ont été éprouvés comme on a pu le voir avec les abandons. La remontée du golfe de Gascogne au près dans une mer grosse les a fait souffrir. La dernière partie de l'étape, avec le passage de Ouessant et les courants le long des côtes de Bretagne nord est tout à fait tactique et passionnante. A la SNBSM, nous nous préparons pour accueillir ces équipages talentueux et méritants ».