Nautisme
Voile : J - 9 pour le départ de la Route de l'équateur

Actualité

Voile : J - 9 pour le départ de la Route de l'équateur

Nautisme

Les concurrents de la Matondo Congo prennent peu à peu position dans le vieux port de Marseille, afin d'être à quai à partir du dimanche 8 avril pour commencer à procéder aux contrôles de jauge imposés par les règles de la Class40. La flotte s'élancera le 15 avril pour un périple d'environ trois semaines vers Pointe Noire au Congo Brazzaville. Parmi les équipages concurrents de la course, trois sont menés par des femmes marins d'exception, Florence Arthaud, Frédérique Brulé et Anne Liardet. Cette dernière est à la tête d'un équipage exclusivement féminin, avec Marie Riou et Caroline Barbarin. Autre femme à partir, Alexia Barrier équipière de Florence Arthaud pour cette 2ème édition de la Route de l'équateur.
Alexia est, comme Anne Liardet de 2004 à 2006, membre du Roxy Sailing team de l'écurie 100% féminine dirigée par Philippe Monnet. A 27 ans, la jeune navigatrice installée à Biot possède à son actif, entre autres, une Mini Transat, une Transat Jacques Vabre et une incursion remarquée dans la voile Classique. «Je suis ravie de partir vers le Golfe de Guinée, sur un parcours qui n'a jamais été fait, à l'exception de la précédente édition de la Route de l'équateur. L'intérêt tactique et stratégique de cette épreuve est l'une des raisons pour laquelle je suis au départ. La découverte des Class40 est une autre raison. Je pense que ce sont de supers bateaux, abordables financièrement et assez funs. Avec Florence et Luc Poupon, je pense que nous formons un équipage assez complémentaire. C'est une chance pour moi de naviguer avec ces deux grands marins. J'ai également navigué avec Dennis Connors sur le Circuit Classique. C'était une chance énorme. Avec de tels exemples, on apprend vite et bien», explique Alexia Barrier.

Anne Liardet fêtera ses 46 ans en mer

La Brestoise, Anne Liardet, qui fêtera ses 46 ans le lendemain du départ de La Route de l'équateur, possède un long palmarès qui s'ouvre sur une transat Brest-Les Bermudes-Brest en 1983, sur Pen Duick VI. Depuis, Anne s'est illustrée dans toutes les compétitions majeures du calendrier des courses au large, Figaro, Mini-Transat, Route du Rhum, Transat Jacques Vabre, Transat anglaise, Record New York-San Francisco... « Je suis très heureuse d'être au départ de cette course qui est une excellente parenthèse pour moi qui prépare un nouveau projet Vendée Globe en 60 pieds. Les Class40 sont des bateaux très intéressants comme toutes les évolutions des 6.50 Mini et sont riches d'enseignements pour mon futur projet. Mes coéquipières, Marie Riou et Caroline Barbarin sont deux excellentes régatières qui ont de supers résultats en dériveur, et qui, même si elles n'ont pas la connaissance de la course au large, vont beaucoup apporter à notre équipage. L'intérêt du parcours et le parfum d'aventure qui s'en dégage avec son arrivée en Afrique Centrale fait aussi très largement partie de mon intérêt pour cette épreuve. Je ne suis jamais allée en Afrique noire et l'idée d'y arriver par la mer me plait énormément. Ce sera vraiment une découverte pour moi. Les autres courses nous emmènent souvent de l'autre côté de l'Atlantique, au Brésil, aux Caraïbes ou aux Etats-Unis, mais jamais de ce côté-là. Tactiquement cela sera aussi la découverte d'un nouveau terrain de jeu, avec le Golfe de Guinée et son système météo. Sur cette course, je pars avec l'intention d'être ouverte à plein de nouvelles sensations. Je suis prête à apprendre plein de choses, à observer, à regarder et ... à en prendre plein les yeux», souligne Anne Liardet.
______________________________________________

- Accéder au site officiel de la Route de l'Equateur

Route de l'Equateur