Marine Marchande
Wakashio : les images de la proue en train de couler

Actualité

Wakashio : les images de la proue en train de couler

Marine Marchande

Le ministère de l’Environnement mauricien a diffusé les dernières images de la proue du Wakashio avant qu’elle sombre, lundi. On y voit le bulbe du vraquier qui s’était échoué sur un récif à l’île Maurice le 25 juillet s’élever dans l’air pour ensuite s’enfoncer dans l’eau. Après que le vraquier se soit brisé en deux, la décision avait été prise de remorquer la partie avant avec les Boka Summit et Boka Expedition pour la saborder au large, par 3000 mètres de fond.

 

(© MOBILISATION NATIONALE WAKASHIO)

(© MOBILISATION NATIONALE WAKASHIO)

(© MOBILISATION NATIONALE WAKASHIO)

(© MOBILISATION NATIONALE WAKASHIO)

 

Dans un communiqué, les autorités mauriciennes indiquent que « le pompage du fioul restant sur le bateau étant terminé, les activités de nettoyage s’accélèrent. Les premiers efforts de nettoyage avaient été entrepris par les autorités, les entreprises, les groupes de bénévoles de la société civile et de diverses ONGs qui ne seront jamais assez remerciés. Grâce à ces efforts concertés, une bonne quantité de pétrole accumulé dans ou autour des endroits les plus contaminés et beaucoup de débris huileux ont déjà été enlevés ».

Les barrages artisanaux déployés pour protéger l’environnement sensible qui borde le lieu du naufrage ont commencé à être enlevé avec l’aide de pêcheurs locaux. D’autres barrages absorbants ont été déplacés et des opérations d’écrémage et de nettoyage du littoral se poursuivent.

Le Floch Dépollution et Polyeco S.A ont été désignés par les assureurs pour prendre en charge l’opération de nettoyage. Il s’agit d’une société bretonne basée à Sainte-Sève (Finistère), près de Morlaix. Polyeco est une société grecque spécialisée dans la gestion des crises environnementales et marées noires. Pour l’île Maurice, elle a acheté un bateau dépollueur Waste Cleaner 83 d’Efinor. Il a été acheminé par un Antonov affrété par le gouvernement de l’île Maurice, depuis l’aéroport de Vatry (Marne). Une deuxième unité, un Multi Cleaner 128 pourrait rejoindre l’île par cargo.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.