Marine Marchande
Wakashio : trois morts et un disparu à bord d’un remorqueur lors d’un accident

Actualité

Wakashio : trois morts et un disparu à bord d’un remorqueur lors d’un accident

Marine Marchande

Un accident en lien avec le Wakashio, vraquier échoué en juillet dernier provoquant une marée noire, s’est produit lundi à l’île Maurice. Un remorqueur, le Sir Gaëtan de la Mauritius Port Authority (MPA), a coulé, vers 20h30 locales (16h30 UTC), alors qu’il remorquait une barge non motorisée de 23.6 mètres, L’Ami Constant, qui se trouvait en stand-by près de l’épave du Wakashio pour d’éventuels travaux de dépollution. A bord du remorqueur de 26.7 mètres pour 10 de large construit en 1993 se trouvaient huit marins. Quatre ont pu être sauvés, mais trois corps ont été repéchés, tandis qu’un quatrième homme est porté disparu. Aucune trace de pollution n’a été détectée après le naufrage, mais le remorqueur contenait 25 tonnes de diesel et lubrifiants. La barge a été récupérée et sécurisée.

L’accident a eu lieu à proximité de Poudre-d’Or (nord-est de l’île). Le Sir Gaëtan Duval avait pris en remorque la barge vers Port-Louis, la capitale. Il semble que, alors que la mer était agitée par une houle de 3m50, le remorqueur a été percuté par la barge en remorque qui l’aurait violemment heurté. Sous le choc, la coque aurait été endommagée avant de couler. Les marins portaient leurs gilets de sauvetage et quatre avaient pris place à bord d’un canot  alors que d’autres auraient été signalés sur un récif.

La MPA a annoncé qu’elle allait verser aux familles six ans de salaire.

L’émotion est grande à Maurice déjà éprouvée par la catastrophe écologique du Wakashio. Une immense manifestation a eu lieu le week-end dernier pour protester contre la gestion qui en a été faite par les autorités.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs