Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

Wärtsilä va équiper un ferry catamaran GNL de Baleària

Construction Navale

La compagnie espagnole Baleària continue sa politique de développement de sa flotte avec l’acquisition d’une nouvelle unité, un catamaran rapide doté d’une propulsion dual-fuel GNL. C’est le chantier asturien Armon de Gijón qui réalisera la construction du navire. Wärtsilä va quant à lui fournir le système propulsif.

Le navire va mesurer 125 mètres de long pour 28 mètres de large. Il pourra transporter 1200 passagers et 500 voitures (ou 500 mètres linéaires pour le fret et 250 voitures). Sa vitesse maximale atteindra 40 nœuds avec une allure de service proche de 35 nœuds. Pour y parvenir, sa propulsion sera puissante avec quatre moteurs Wärtsilä 31DF GNL/GO de 8800 kW. L’industriel finlandais fournira également quatre waterjets et un système de stockage et d’alimentation en gaz combustible LNGPac. Ces réservoirs de stockage donneront au ferry une autonomie de 400 milles. La livraison de l'équipement au chantier est prévue pour le second semestre de 2019.

 

La solution intégrée comprenant réservoirs de GNL, moteurs dual-fuel et waterjets (© WARTSILA)

La solution intégrée comprenant réservoirs de GNL, moteurs dual-fuel et waterjets (© WARTSILA)

 

De son côté, Armon doit débuter la construction en décembre 2018 pour une mise en service prévue à l’été 2020. Ce contrat représente un investissement de 90 millions d’euros pour Baleària qui confirme sa stratégie d’utilisation de propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. 

La compagnie fait d'ailleurs figure de pionnière en Méditerranée. En effet, MAN PrimeServ, va assurer la transformation de la propulsion des ferries Nápoles et Sicilia. Des sisterships de 186 mètres de long pour 25 de large pouvant embarquer 950 passagers et 75 véhicules qui vont passer au dual-fuel GNL. À cela s’ajoute la conversion déjà effectuée en 2013 de trois navires rapides, les HSC Ramon Llull, Jaume II et Jaume III. En mars 2015, c’est le ferry Abel Matutes qui a été équipé d’un groupe auxiliaire Bergen fonctionnant au GNL. L'armateur ne fait pas que des retrofits, il construit aussi de nouvelles unités. Ainsi, en plus d’un contrat récemment annulé pour un ferry géant au GNL avec le chantier espagnol La Naval, Baleària a lancé en février 2017 un projet de deux ferries au GNL avec le chantier italien Visentini de Porto Viro. Le premier des deux, l’Hypatia de Alejandría, a été mis à l’eau le 29 mars dernier pour une entrée en service prévue l’année prochaine. Le second, le Marie Curie, devrait suivre à quelques mois d’intervalle. Cette politique en faveur du GNL, carburant moins polluant, a été saluée par l’Union européenne. Selon le président de Baleària, Adolfo Utor, au moins la moitié de sa flotte de ferries naviguera avec cette énergie d’ici trois ans. Et elle atteindra 100% dans un délai de dix ans.

 

La coque de l’Hypatia de Alejandría lors de sa mise à l'eau en mars dernier (© BALÈARIA)

La coque de l’Hypatia de Alejandría lors de sa mise à l'eau en mars dernier (© BALÈARIA)

Propulsion - motorisation