Offshore
A Whale, un « super-écumoire » contre le pétrole dans le golfe du Mexique

Actualité

A Whale, un « super-écumoire » contre le pétrole dans le golfe du Mexique

Offshore

Un pétrolier de 335 mètres de long converti en récupérateur d'hydrocarbures, a débuté samedi une série de tests dans le golfe du Mexique. Propriété de la société taïwanaise TMT Shipping et transformé au Portugal pour mener à bien sa nouvelle fonction, A Whale doit pouvoir récupérer le pétrole flottant en surface. En tout, quelques 75 millions de litres (l'équivalent de 500.000 barils) d'un mélange constitué de pétrole et d'eau de mer pourraient être récupérés chaque jour. Les installations de A Whale permettraient, ensuite, de séparer l'eau des hydrocarbures, ces derniers étant transférés sur un autre navire. Battant pavillon du Libéria, le bateau a reçu une dérogation pour pouvoir opérer temporairement dans la région, l'exploitation de navires étrangers dans les eaux américaines étant limitée par le Merchant Marine Act (ou Jones Act) de 1920. Pour mémoire, cette loi concerne de transport ou de service exploités dans les leaux américaines (y compris à l'offshore), mais n'est pas applicable aux plateformes situées sur le plateau continental américain. Si les essais, dont les conclusions sont attendus à partir d'aujourd'hui, sont un succès, BP pourrait passer un contrat avec TMT Shipping. Ce moyen complèterait le dispositif mis en place par la compagnie pétrolière depuis le 20 avril et la perte de la plateforme de forage Deepwater Horizon, accident qui a provoqué, en raison de fuites sur la tête de puits, la plus importante marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

A Whale (© : AP)
A Whale (© : AP)

Pollution en mer et accidents