Marine Marchande
Wind for Goods : les acteurs de la propulsion vélique vont se réunir à Saint-Nazaire

Actualité

Wind for Goods : les acteurs de la propulsion vélique vont se réunir à Saint-Nazaire

Article gratuit
Marine Marchande
Construction Navale
Science et Environnement

Il se déroulera le 21 septembre à Saint-Nazaire et c’est le premier évènement national professionnel dédié aux nouveaux modes de transport maritime employant des technologies de propulsion par le vent. Wind for Goods, c’est son nom, va réunir pour la première fois tous les acteurs de cette filière émergente qui apporte des solutions durables pour contribuer à la décarbonation des navires. Face aux enjeux climatiques de plus en plus pressants et aux ambitions internationales de réduction massive des émissions de gaz à effet de serre, c’est un domaine en plein essor sur lequel la France compte de réels atouts. Avec sa longue tradition de la voile et l’inventivité de ses ingénieurs, elle a même pris de l’avance avec de nombreux projets en cours de développement et de premiers démonstrateurs déjà opérationnels. Des solutions que l’industrie maritime et les logisticiens observent avec grande attention, dans l’Hexagone et bien au-delà.  « La décarbonation du transport maritime est un enjeu environnemental majeur et nous avons la chance, en France, et notamment dans la région de Nantes Saint-Nazaire, d’avoir de nombreux acteurs engagés qui cherchent et trouvent des solutions autour du vent, une énergie illimitée, disponible immédiatement et gratuite. Mais la filière est encore jeune et, s’il y a beaucoup de projets en cours, il manquait un espace, un moment, qui leur permette d’échanger et valoriser tout ce travail. Nous avons donc décidé de créer cet évènement pour permettre à tous les acteurs de se rencontrer, de partager leurs expériences, de faire découvrir les différentes technologies en cours de développement. Il s’agit aussi de leur donner de la visibilité et d’en profiter pour faire entendre leur voix et leurs besoins, en particulier auprès des pouvoirs publics et des investisseurs car les besoins de financement sont importants. C’est une aventure passionnante car nous sommes au commencement de ce qui est déjà une filière d’excellence française avec un fantastique foisonnement de projets et beaucoup d’innovation », explique à Mer et Marine Antoine Adam, chargé des affaires industrielles à Nantes Saint-Nazaire Développement, organisateur de Wind for Goods.

Dans l’alvéole 12 de la base sous-marine, bordée d’un ponton donnant sur les bassins du port de Saint-Nazaire, tous les acteurs français de la propulsion vélique seront là : Add Technologies, Airseas, Avel Marine, Ayro, Beyond the Seas, CWS, Chantiers de l’Atlantique, Crain Technologies, D-Ice engineering, Farwind, Grain de Sail, Iliens, MerConcept, Neoline, Seawitlab, Skravik, TOWT, Terre Exotique, Wisamo, Zéphyr et Borée… Une vingtaine d’entreprises seront présentes et disposeront d’un stand pour présenter leurs technologies, avec des démonstrateurs comme les ailes d’Airseas et Beyond the Seas, mais aussi les premiers bateaux à propulsion vélique : Grain de Sail qui effectue des liaisons transatlantique pour importer du chocolat et du café, Terre Exotique qui ramène des épices depuis Madagascar et l’Afrique, Iliens qui a débuté cet été une ligne de transport de passagers entre Quiberon et Belle-Ile ou encore le tout nouveau Skravik qui va réaliser des missions d’exploration et de connaissance du milieu marin. Cela, à quelques centaines de mètres de l’imposant prototype du gréement inclinable AeolDrive en train d’être installé par les Chantiers de l’Atlantique et qui supportera la voile rigide SolidSail. Seront également présents des skippers de renom, comme Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam et François Lucas engagés dans des projets de navires à propulsion vélique, des industriels qui ont décidé de recourir à ces nouveaux modes de transport tels Arianespace, Bénéteau ou encore Michelin. L’explorateur Jean-Louis Etienne sera également là, de même que le président d’Armateurs de France, Jean-Emmanuel Sauvée. Côté institutionnel encore, Wind for Goods accueillera Johanna Rolland et David Samzun, maires de Nantes et Saint-Nazaire. La ministre de la Mer, Annick Girardin, est également annoncée, donnant ainsi une dimension politique nationale à l’évènement.

Professionnels et institutionnels s’exprimeront lors de plusieurs conférences, qui feront en particulier l’état des lieux des technologies existantes et à venir, tout en détaillant les besoins de la filière pour soutenir et accélérer son développement (moyens financiers, outils de production, compétences…) Les premiers clients du transport maritime à la voile viendront aussi expliquer pourquoi ils ont choisi d’intégrer cette solution dans leur chaine logistique.

Pour Antoine Adam : « c’est important de réunir tous les acteurs, non seulement les porteurs de projets qui détailleront leurs solutions, feront le point sur l’avancée des projets et exprimeront leurs besoins, mais aussi les armateurs et les chargeurs, des investisseurs, les services de l’Etat concernés et des personnalités politiques. Tout le monde a répondu avec beaucoup d’enthousiasme ce qui va nous permettre de réunir un public très qualifié, de l’ordre de 300 à 350 personnes ».

Avec ensuite l’idée de faire de Wind for Goods un rendez-vous régulier et ouvrir cet évènement à l’international.

- Plus d'informations sur le site Internet de Wind for Goods