Marine Marchande
Y a-t-il eu des caisses noires à la SNCM ?

Actualité

Y a-t-il eu des caisses noires à la SNCM ?

Marine Marchande

La compagnie maritime cacherait elle un scandale de grande envergure? C'est en tous cas ce qu'a affirme Le Parisien. Des accusations très graves à mettre bien entendu au conditionnel. Selon le journal, marins et syndicats de la SNCM se seraient partagés depuis des années et « en toute illégalité une partie importante de l’argent » des ventes de produits sur les navires, à commencer par le tabac et les alcools. Dans son édition d’hier, le quotidien cite des experts liés aux futurs repreneurs. « C'est en épluchant les comptes (…) que l'on a compris qu'il y avait un petit problème à bord. Alors que la compagnie concurrente Corsica Ferries annonçait réaliser presque un tiers de son chiffre d'affaires grâce à la seule vente de produits dérivés à bord de ses navires (...), la SNCM, elle, présentait un bilan quasi nul sur ce poste », explique l’un d’eux dans Le Parisien. Toujours dans le même article, un responsable marseillais explique que des marins « arrondissaient ainsi sérieusement leurs fins de mois » alors qu'une « partie des prises de la SNCM était recyclée dans le commerce local ». Pour un haut fonctionnaire, interviewé par le journal : « Pendant des années, les ventes à bord ont ainsi financé de nombreuses caisses noires marseillaises et corses ».
Interrogé sur le sujet, la CGT admet que de telles pratiques aient pu avoir lieu, tout en affirmant qu'elles ne pouvaient être que marginales et que les responsables ont été vite punis et licienciés. Sur France 2 hier, l'ancien président de la SNCM, Philippe Galy, juge « plausibles » les faits relatés dans Le Parisien: « J'avais des indices lorsque j'ai pris mes fonctions mais je n'ai pas eu le temps d'en prendre la mesure », a expliqué l'auteur du livre Services publics, pourquoi ça coince? Hier les cadres syndicaux envisageaient de porter plainte contre le journal pour diffamation.