Vie Portuaire
Yamal LNG : Elengy réalise un second transbordement à Montoir

Actualité

Yamal LNG : Elengy réalise un second transbordement à Montoir

Vie Portuaire

Après le Fedor Litke le 10 janvier, c’est l’Eduard Toll qui a pointé hier son étrave brise-glace dans l’estuaire de la Loire. Parti le 17 janvier du terminal russe de Sabetta, d’où est exporté le gaz naturel liquéfié produit par Yamal LNG, le navire a accosté en début d’après-midi au terminal Elengy de Montoir-de-Bretagne, où l’avait précédé peu avant le Maran Gas Posidonia. Ce méthanier conventionnel capable de transporter 161.870 M3 de GNL va charger directement la cargaison de l’Eduard Toll, d’une capacité de 172.000 m3. L’excédent pourrait être, comme ce fut le cas entre le Fedor Litke et le LNG Jurojin, transféré dans les cuves de Montoir pour une utilisation ultérieure.

 

Le Maran Gas Posidonia  et l'Eduard Toll au terminal méthanier de Montoir (© : 

Le Maran Gas Posidonia  et l'Eduard Toll au terminal méthanier de Montoir (© : MER ET MARINE)

L'Eduard Toll ce lundi au terminal méthanier de Montoir (© : 

L'Eduard Toll ce lundi au terminal méthanier de Montoir (© : MER ET MARINE)

Le Maran Gas Posidonia ce lundi au terminal méthanier de Montoir (© : 

Le Maran Gas Posidonia ce lundi au terminal méthanier de Montoir (© : MER ET MARINE)

 

L’Eduard Toll et le Fedor Litke font pour mémoire partie de la flotte de 15 méthaniers brise-glace spécialement conçus et construits pour acheminer le GNL de Yamal vers l’Europe et, lorsque la banquise fond en été, en direction de l’Asie. Comme Isle of Grain au Royaume-Uni et Rotterdam aux Pays-Bas, Montoir fait partie des hubs de transbordement européens du gaz sibérien, ces terminaux disposant d’infrastructures permettant de transférer directement le GNL d’un navire à un autre. Alors que les méthaniers brise-glace effectuent la navette depuis Yamal, les méthaniers conventionnels, à l’issue du transbordement, acheminent la cargaison vers les clients finaux. C’est ainsi que le LNG Jurojin a appareillé le 11 janvier de Montoir pour transporter l’essentiel de la cargaison du Fedor Litke vers l’Asie, le navire de 155.000 m3 étant attendu le mois prochain en Corée du sud.

 

Le Fedor Litke et le LNG Jorojin à Montoir le 10 janvier (© NANTES SAINT-NAZAIRE PORT)

Le Fedor Litke et le LNG Jorojin à Montoir le 10 janvier (© NANTES SAINT-NAZAIRE PORT)

 

On notera que les premiers méthaniers brise-glace accueillis par Elengy à Montoir sont exploités sur le marché spot. Le premier transbordement s’inscrivant dans le cadre du contrat d’approvisionnement conclu entre Yamal LNG et le groupe Engie est attendu en avril. Une dizaine de cargaisons devraient être acheminées cette année vers l’estuaire de la Loire. Le trafic devrait ensuite monter en puissance, le port de Nantes Saint-Nazaire s’attendant à l’horizon 2020 à une trentaine d’escales par an et, à terme, un trafic annuel de 5 à 6 millions de tonnes de GNL. De quoi booster l’activité du terminal de Montoir, qui a traité 2.6 millions de tonnes en 2017.

 

Port de Nantes Saint-Nazaire Engie | Toute l'actualité maritime du géant de l'énergie