Défense
Yémen : L’US Navy de nouveau ciblée détruit plusieurs positions des Houtis

Actualité

Yémen : L’US Navy de nouveau ciblée détruit plusieurs positions des Houtis

Défense

Après une première attaque dimanche dernier, le destroyer américain USS Mason a de nouveau été la cible mercredi d’au moins un missile tiré depuis une zone contrôlée par les rebelles yéménites Houtis, au nord du détroit de Bab el-Mandeb. Alors que le bâtiment a effectué des tirs défensifs, l’US Navy, après le feu vert du président Obama, a reçu l’ordre de planifier une opération destinée à faire cesser la menace. Selon le Pentagone, l’USS Nitz a détruit hier au moyen de ses missiles trois sites côtiers abritant des radars en zone Houti. « Les sites visés étaient impliqués dans les récents lancement de missiles contre l’USS Mason et d’autres navires opérant dans les eaux internationales de la mer Rouge et de Bab el-Mandeb (le navire de transport émirati HSV Swift, gravement endommagé le 1er octobre, ndlr). Ces attaques d’autodéfense limitées ont été réalisées pour protéger notre personnel, nos navires et notre liberté de naviguer dans cette importante voie maritime. Les Etats-Unis répondront à toute nouvelle menace contre nos navires ou le trafic commercial de façon appropriée et continueront à maintenir la liberté de naviguer en mer Rouge, dans le détroit de Bab el-Mandeb et partout dans le monde », a déclaré l’état-major de la flotte américaine.

C’est la première fois que les USA interviennent ainsi contre les Houtis, soutenus par l’Iran et en guerre contre le régime du président yéménite Hadi. Chassé de Sanaa en 2015, ce dernier s’est replié sur Aden, ses troupes étant appuyées par la coalition arabe emmenée par l’Arabie Saoudite. Alors que les avions de combat de cette dernière bénéficient apparemment du soutien des ravitailleurs américains, l’opération menée hier représente la première action militaire directe des Etats-Unis contre les Houtis.

US Navy / USCG