Construction Navale
Zéphyr et Borée travaille sur un porte-conteneurs à voile
ABONNÉS

Actualité

Zéphyr et Borée travaille sur un porte-conteneurs à voile

Construction Navale

Après le roulier, le porte-conteneurs. Zéphyr et Borée continue à mettre des voiles sur les navires de charge et ce modèle convainc désormais de plus en plus de monde. Y compris dans le très concurrentiel monde du conteneur, où les acteurs de la chaîne logistique deviennent de plus en plus exigeants sur le bilan carbone de leur transport. « Nous parlons avec de nombreux très gros chargeurs et logisticiens européens et il est évident que la voile entre dans leur réflexion pour décarboner le transport de leurs conteneurs », explique Nils Joyeux de Zéphyr et Borée à Mer et Marine.

La jeune entreprise française a déjà fait ses preuves en montant avec Jifmar le projet Canopée pour le transport de la fusée Ariane 6. Son modèle, basé sur l’intégration réaliste de la voile dans un modèle industriel et logistique exigeant, séduit de plus en plus. « On entendait beaucoup des réflexions sur l’impossibilité de ponctualité quand on utilise la propulsion vélique. On l’entend beaucoup moins. Tout simplement parce que l’on a expliqué comment la voile s’intégrait concrètement dans un schéma logistique existant, les économies qu’elle générait. Que ce n’est pas une contrainte mais un atout ».

Dans ce contexte, Zéphyr et Borée planche depuis cinq mois sur Meltem, un modèle de porte-conteneurs à voile de 185 mètres de long pour 31 mètres de large, d’une capacité de 1821 EVP.  « Le château est à l'avant pour pallier les