Aller au contenu principal

Alors que des tests doivent maintenant être conduits sur des membres d'équipage du Regal Princess, en attente depuis hier au large de la Floride, comme redouté, le coronavirus s’est invité à bord du paquebot Grand Princess, où au moins 19 membres d’équipage et 2 passagers se sont révélés positifs sur les 45 premiers tests réalisés. Le navire, de retour d’Hawaii et qui était en attente au large de San Francisco depuis mercredi dernier (les tests ont été réalisés via un hélicoptère, qui a amené des kits médicaux à bord et est venu rechercher les prélèvements), compte à son bord un peu plus de 3530 personnes (dont environ 1100 membres d’équipage). Il a finalement été autorisé à rejoindre le port d’Oakland, où il devrait accoster ce lundi dans un terminal isolé. « Tous les passagers et membres d’équipage seront testés pour le coronavirus. Ceux qui ont besoin d’être placés en quarantaine le seront. Ceux qui nécessitent une attention médicale particulière la recevront », a dit samedi le vice-président américain, Mike Pence.

La compagnie Princess Cruises a précisé pendant le week-end que les membres d’équipage, en majorité des philippins, seront placés en quarantaine et traités à bord du navire. Les passagers nécessitant une hospitalisation doivent commencer à être débarqués ce lundi. Un passager dans un état grave a déjà été évacué samedi par les garde-côtes américains.

Plus de 2000 des passagers présents à bord sont de nationalité américaine, 938 étant californiens. Ces derniers seront pris en charge par les autorités locales, placés à l’isolement et testés, le gouvernement fédéral allant s’occuper des autres passagers, qui devraient être accueillis par d'autres Etats.

Le Grand Princess avait reçu pour consigne de rester au large après l’annonce du décès d’un californien de 71 ans, mort du coronavirus et qui avait participé à une précédente croisière sur le navire, à bord duquel une centaine de personnes présentaient des symptômes grippaux.

Un nouveau coup dur pour Princess Cruises, déjà confrontée le mois dernier à la quarantaine du Diamond Princess, au Japon, plus de 700 personnes ayant contracté le virus à bord du navire, 6 décès étant intervenus. Un autre navire de la compagnie, le Regal Princess, est par ailleurs en attente depuis hier devant les côtes de Floride. Plusieurs membres d'équipage, qui ont récemment travaillé sur le Grand Princess, doivent être testés pour savoir s'ils ont contracté ou non le coronavirus. La croisière que le navire devait débuter ce dimanche au départ de Port Everglades a été annulée. 

Suite aux cas de covid-19 détectés sur le Grand Princess, Washington a officiellement conseillé hier aux citoyens américains, en particulier ceux souffrant de problèmes de santé, de ne pas voyager sur un navire de croisière en raison du risque accru d'infection par coronavirus. Une position qui ne va pas arranger la situation des compagnies de croisière, dont l'activité est déjà sérieusement touchée par cette épidémie mondiale. Un vrai problème pour cette industrie, dont la clientèle est souvent âgée. 

 

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Coronavirus