Aller au contenu principal

Rivages du Monde a officialisé le nom du successeur de l’Astoria, à bord duquel le voyagiste français a développé son activité dans les croisières maritimes depuis 2016. Après une cinquième et dernière saison cette année avec le vénérable paquebot affrété auprès de l’armateur britannique Cruise & Maritime Voyages (qui va s’en séparer cet automne), RDM naviguera à partir de 2021 sur le World Explorer. Mis en service l’été dernier, il s’agit du premier d’une nouvelle série de navires d’expédition construits pour la compagnie Mystic Cruises, filiale du groupe Mystic Invest de l’homme d’affaire portugais Mario Ferreira. Une dizaine d’unités de ce type devrait être réalisée, sept bateaux ayant pour le moment été commandés au chantier portugais WestSea de Viano do Castelo, d’où le World Explorer est sorti en août 2019.  

Une unité haut de gamme de moins de 200 passagers

Long de 126 mètres pour une largeur de 19 mètres et une jauge de 9300 GT, ce navire est conçu pour les navigations en eaux chaudes comme en zones polaires. Il compte 98 cabines, soit une capacité de près de 200 passagers, servis par une centaine de membres d’équipage. Il est donc plus petit que l’Astoria (160 mètres, 12.000 GT, 277 cabines) mais surtout bien plus moderne et offrant des standards nettement plus élevés en termes de design, de confort et de prestations. « Nous apprécions énormément l’Astoria et nous serons nombreux à le regretter mais nous devions monter en gamme pour avoir une cohérence de positionnement avec nos croisières fluviales, sur lesquelles nous avons de très beaux bateaux. Jusqu’ici, nous avions de ce point de vue une différenciation de catégorie et l’Astoria ne correspond pas à une partie de notre clientèle fluviale, qui ne souhaite pas venir à bord », explique Alain Souleille, président de Rivages du Monde.

- Voir notre reportage sur le World Explorer

 

223397 world explorer
© RIVAGES DU MONDE

Cabine du World Explorer (© RIVAGES DU MONDE)

 

Diaporama orphelin : container

 

223407 world explorer
© RIVAGES DU MONDE

A bord du World Explorer (© RIVAGES DU MONDE)

223410 world explorer
© RIVAGES DU MONDE

Pont piscine du World Explorer (© RIVAGES DU MONDE)

 

Un mois d’affrètement en plus

Avec le World Explorer, l’entreprise s’oriente donc maintenant vers le marché haut de gamme, avec un prix moyen d’environ 6000 euros. Ce qui génèrera un chiffre d’affaires supérieur et permettra de compenser la baisse de capacité (3300 places sur le World Explorer contre 6000 sur l’Astoria) malgré une extension de la période d’affrètement, qui va passer de cinq à six mois. Le World Explorer sera, ainsi, exploité au profit de RDM de fin avril à octobre 2021 (l’Astoria l’est de mai à septembre cette année).

Se différencier de Ponant

Mais avec le World Explorer, RDM va-t-il marcher sur les plates-bandes de Ponant ? « Nous allons avoir le même genre de bateau, c’est indéniable, mais nous sommes bien plus petits et nous allons nous démarquer en gardant notre ADN et en transposant notre concept à bord du World Explorer. Comme l’Astoria aujourd’hui, nous proposerons des croisières 100% francophones et ce qui fait notre valeur ajoutée : une équipe de Rivages pour accompagner les passagers et un fort contenu culturel avec nos conférenciers et des spectacles exclusifs, notamment de musique classique », précise Alain Souleille, qui entend aussi conserver la belle ambiance de l’Astoria : « Même si nous allons passer sur un bateau haut de gamme, le but n’est pas d’avoir des croisières guindées mais de garder l’esprit de convivialité et de partage qui fait notre succès ».

 

223394 world explorer
© RIVAGES DU MONDE

(© RIVAGES DU MONDE)

 

L’Europe du nord, le Groenland, une transatlantique et un test en Antarctique

En 2021, RDM proposera 19 croisières en tout, dont 18 entre le 23 avril et le 19 octobre. Le World Explorer commencera par un tour d’Irlande, et enchainera vers la Baltique et les fjords norvégiens, le Spitzberg, l’Islande, le Groenland et les îles britanniques. Puis, en septembre 2021, il longera les côtes normandes et bretonnes, le Pays Basque et le Portugal. Avec pour finir un beau périple entre Tanger, Dakar et Rio de Janeiro, où il arrivera le 19 octobre 2021.

S’y ajoutera une croisière en Antarctique en janvier 2021, que Rivages propose en partenariat avec Quark Expeditions. Le TO américain affrète en effet le World Explorer cet hiver et l’hiver prochain pour son programme de croisières vers le continent blanc. Une façon, pour Rivages du Monde, de tester cette destination antarctique avant, si la clientèle est réceptive, d’aller peut-être plus loin dans les années qui viennent. Sachant que le voyagiste français a bel et bien l’intention de développer à l'avenir sa programmation maritime au-delà des six mois d'affrètement dont le World Explorer fait actuellement l'objet.

En attendant, les passagers de Rivages du Monde pourront une dernière fois profiter cette année de l’Astoria, qui va naviguer au printemps et cet été vers l’Ecosse, la Norvège et le Groenland, avant de redescendre vers la péninsule ibérique.

- Voir notre reportage sur l'Astoria

 

187637 astoria
© FABIEN MONTREUIL

L'Astoria (© FABIEN MONTREUIL)

Aller plus loin

Rubriques
Croisières