Aller au contenu principal

Dans le cadre d'une nouvelle réorganisation suite à la crise sanitaire, l’armateur américain Carnival Corporation, leader mondial de l’industrie de la croisière, a annoncé hier des mouvements au sein des flottes de ses filiales. Le groupe Costa, qui réunit la compagnie italienne éponyme et sa cousine allemande AIDA, perd trois paquebots dans la bataille. Ainsi, le Costa Magica (102.600 GT, 3470 passagers), datant de 2004, sera transféré mi-2022 dans la flotte de la compagnie américaine Carnival Cruise Line. Celle-ci va également bénéficier d’un troisième paquebot géant propulsé au gaz naturel liquéfié, en l’occurrence la troisième unité initialement commandée pour AIDA au chantier allemand Meyer Werft. Ce navire de 184.000 GT et 5200 passagers, qui devait suivre les AIDAnova (livré fin 2018) et AIDAcosma (livrable cette année), rejoindra CCL fin 2023. Il s’ajoutera aux deux unités de la même famille déjà commandées pour CCL au groupe Meyer et qui sont réalisées par son chantier finlandais de Turku. Le premier, le Mardi Gras, a été livré en décembre 2020 et le second, le Carnival Celebration, suivra l’année prochaine.  

 

241485 mardi gras carnival
© MEYER TURKU

Le Mardi Gras de Carnival Cruise Line (© CCL)

 

Enfin, AIDA perd l’un de ses trois petits navires historiques, l’AIDAcara (38.000 GT, 1186 pasagers) avec lequel la compagnie allemande avait fait ses débuts en 1996. Carnival a annoncé sa vente, sans préciser à quai il avait été cédé.

Ces mouvements interviennent alors que Costa a déjà perdu une partie importante de sa flotte ces toutes dernières années, notamment le Costa neoClassica cédé à Bahamas Paradise Cruise Line en 2018, le Costa neoRiviera transféré en 2019 à AIDA, les Costa Atlantica et Costa Mediterranea (transférés en 2020 et 2021 à la compagnie chinoise créée par Carnival et CSSC), le Costa neoRomantica vendu à l'été 2020 à Celestyal Cruises et le Costa Victoria vendu à la démolition au printemps 2020. Entretemps, la compagnie a mis en service fin 2019 le nouveau Costa Smeralda et recevra à la fin de cette année son sistership, le Costa Toscana. Deux géants à propulsion GNL auxquels se sont ajoutés les Costa Venezia (2019) et Costa Firenze (2020) destinés au marché asiatique (le second réalisant sa saison inaugurale en Méditerranée de juillet à novembre puis sera positionné aux Emirats l'hiver prochain). 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Costa Croisières Carnival Corporation