Aller au contenu principal

​​​​​​​Ce 6 septembre 2022 est officiellement lancée la nouvelle « Compagnie Française de Croisières », premier armateur de paquebot basé dans l’Hexagone depuis Paquet, qui avait été racheté en 1993 par le groupe italien Costa avant de disparaitre six ans plus tard. CFC fera ses débuts en février 2023 avec son premier navire, le Renaissance, une unité de 629 cabines armée sous pavillon tricolore, pour un programme d’itinéraires extrêmement variés au départ des ports du Havre et de Marseille.

C’est un rêve qui, après de nombreux rebondissements et beaucoup de persévérance, devient enfin réalité. Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat, deux professionnels passionnés du secteur qui travaillent depuis une vingtaine d’années dans la croisière, sont parvenus à créer leur propre compagnie pour déployer un très beau projet sur lequel ils planchent depuis longtemps. Leur objectif est simple et en même temps ambitieux : faire renaitre l’esprit qui fit, à l’origine, le succès des voyages maritimes. « Nous voulons perpétuer la tradition des voyages au long cours et proposer de nouveau à la clientèle française des croisières et escales longues, qui permettent de mieux découvrir les destinations et d’avoir le temps de profiter du bateau. Tout cela sur un paquebot de petite taille, comme il n’en existe quasiment plus et qui partira exclusivement du Havre et de Marseille. Nous allons ainsi faciliter les acheminements et permettre aux Français de partir de chez eux, autrement que pour des itinéraires classiques en Méditerranée et en Europe du Nord, qui sont à peu près toujours les mêmes » expliquent à Mer et Marine les deux fondateurs de CFC. Respectivement président et directeur général de la compagnie, Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat entendent ainsi « proposer une offre conçue pour la clientèle francophone et les amoureux des voyages en mer, complémentaire de ce qui existe aujourd’hui ». Ils vont pour cela se positionner sur « le segment premium », c’est-à-dire entre les paquebots géants mass market et les navires de luxe et d’expédition.

L’Europe du nord, l’Islande et même les Canaries depuis Le Havre

Pour ses deux premières croisières aux couleurs de CFC, le Renaissance partira du Havre les 10 et 25 février prochains à la découverte des aurores boréales, jusqu’au nord de la Norvège, chaque voyage durant 15 jours. Puis le navire quittera le port normand en mars pour deux nouvelles semaines, cette fois vers les Canaries et Madère, ce qu’aucun paquebot n’a proposé au départ du Havre depuis l’ancien France en 1962. Au printemps, le Renaissance mettra le cap vers l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique, cet itinéraire comprenant notamment des escales de deux jours à Amsterdam et Anvers. Il y aura également des mini-croisières inédites vers les îles anglo-normandes et de superbes voyages autour de l’archipel britannique et de l’Irlande jusqu’au cœur de l’été, où le navire partira aussi vers l’ouest de la Baltique, reviendra dans les fjords norvégiens et poussera même directement depuis Le Havre vers les îles Féroé et l’Islande. Puis, en septembre, le paquebot se repositionnera à Marseille, son port d’attache qui accueille également le siège de la compagnie.

Aller plus loin

Rubriques
Croisières