Aller au contenu principal

Le Renaissance, à bord duquel Mer et Marine organise sa prochaine croisière des lecteurs vers la Norvège et les aurores boréales au départ du Havre le 10 février prochain, poursuit sa cure de jouvence à Brest, où il est arrivé début octobre. Alors que le paquebot est maintenant en cale sèche, son armateur, Compagnie Française de Croisières, a dévoilé l’écorché de son premier navire, réalisé par la société vannetaise GP Digital Design, ainsi que des images de synthèse d’une partie des espaces rénovés durant le chantier. Des locaux repensés avec le cabinet d’architecture Tomas Tilberg Design. « Renaissance est synonyme de renouveau et Compagnie Française de Croisières fait véritablement revivre la fière histoire des paquebots français traditionnels du 20ème siècle. Chez Tomas Tillberg Design, nous sommes privilégiés et fiers de participer à un événement aussi important dans le secteur de la croisière », a déclaré l’architecte, renommé dans l’industrie navale et qui supervise les travaux en cours. Quant aux fondateurs de CFC, Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat, ils disent être « très heureux de travailler avec Tomas Tilberg et ses équipes. Leur expérience dans l’industrie de la croisière, leur capacité à comprendre nos besoins et notre philosophie, ont été les clés essentielles dans la sélection de Tomas Tilberg Design pour la rénovation de Renaissance ». Un bateau qui ambitionne de faire revivre la tradition des voyages maritime à la française, basée notamment sur la navigation et les destinations, le confort et un service de qualité, ainsi qu’une offre culinaire de haut niveau.

La rénovation des espaces intérieurs du navire s’inscrit dans cette stratégie et, pour bien mesurer l’important travail qui est en train d’être réalisé, nous agrémentons les images de synthèse de Tomas Tilberg Design avec des photos des espaces concernés avant le chantier.

L’ancien Microsoft Studio qui avait été aménagé au pont 8, à côté du restaurant principal, du temps où le paquebot appartenait à Holland America Line, va ainsi devenir la Table du Chef. Cette salle à manger privative, pour 12 convives uniquement, proposera une expérience culinaire basée sur une réinterprétation des menus des grands transatlantiques français d’autrefois, recréés par un Chef étoilé Michelin. Un hommage notamment aux anciens liners Normandie et France, avec pas moins de sept services et vins correspondant à chaque plat.

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Compagnie Française de Croisières (CFC)