Aller au contenu principal

Après 18 mois d’interruption, les grands paquebots ont repris le dimanche 4 juillet leurs embarquements hebdomadiers au départ du port de Marseille pour des croisières d’une semaine en Méditerranée occidentale. Les amateurs de vacances en mer peuvent enfin revenir à bord, mais alors que la situation à terre demeure fragile avec le développement du variant Delta, ces voyages restent placés sous le signe de la vigilance et des protocoles sanitaires. Comment se traduisent au quotidien ces contraintes pour les passagers ? L’expérience de la croisière y perd-elle ? Pour répondre à ces questions, nous avons embarqué à bord du Costa Smeralda lors de sa première rotation, qui s’est achevée le 11 juillet avec son retour dans les bassins phocéens après des escales en Espagne (Barcelone, Palma de Majorque) et en Italie (Messine, Civitavecchia et Savone).

 

 

257494 marseille
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Départ de Marseille (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257204 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

En mer à bord du Costa Smeralda (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257298 costa smeralda barcelone
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La Sagrada Familia à Barcelone (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257320 costa smeralda palma majorque
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Palma de Majorque (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257313 costa smeralda palma majorque
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Les grottes du Dragon à Majorque (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257378 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Messine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257366 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La côte sicilienne et les îles éoliennes (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257492 taormine
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Taormine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257495 stromboli
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Costa Smeralda passant devant le Stromboli (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257486 rome
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Vatican à Rome (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257473 costa smeralda civitavecchia
© DR

Le Costa Smeralda au port de Civitavecchia (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L’embarquement

Dimanche 4 juillet, l’aventure débute par la traditionnelle étape de l’embarquement au terminal croisière de Marseille. Deux paquebots sont là ce matin pour accueillir leurs premiers passagers de l’année dans le port français : le MSC Seaside et le Costa Smeralda, avec en tout près de 2000 clients au départ. Ils ne se croiseront pas, chaque navire ayant son propre parcours avec un lissage des embarquements sur plusieurs heures pour éviter les attroupements. Première chose frappante par rapport à l’habitude : il n’y a pas foule ce matin au terminal, où généralement les passagers se massent d’assez bonne heure en attendant de pouvoir embarquer. Pour éviter les rassemblements de personnels trop importants de personnes, les arrivées sont en effet étalées, les compagnies demandant de venir à une heure précise, avec un cadencement par demi-heure.

 

 

257004 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Passagers en attente pour l'embarquement au terminal de Marseille (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257006 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Contrôle des papiers pour l'embarquement au terminal de Marseille  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

De longues files sont aménagées avec des marquages au sol afin de respecter la distanciation sociale. Le personnel veille et les hôtesses devant lesquelles défilent les passagers sont protégées par des plexiglas. Les documents papiers sont réduits au minimum, l’essentiel de la procédure se déroulant numériquement. Les passagers se sont enregistrés sur Internet dans les 72 heures ayant précédé leur arrivée, et ils ont alors répondu à un long questionnaire de santé. Après le check, chacun passe à la prise de température, puis au test antigénique. Un centre de dépistage a été aménagé dans le terminal.

 

 

257011 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Contrôle de température au terminal de Marseille  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257008 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le centre de tests antigéniques au terminal de Marseille  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257009 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Test antigénique au terminal de Marseille  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257010 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Salle d'attente après les tests antigéniques au terminal de Marseille  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257013 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Après les formalités et tests, la passerelle conduisant au paquebot est ouverte aux passagers  (© : MER ET MARINE - VG)

 

Plusieurs cabines permettent de réaliser le prélèvement nasal obligatoire qui est immédiatement analysé. En attendant que les résultats arrivent, normalement dans la demi-heure, les passagers se positionnent dans une grande salle d’attente. L’ensemble est très bien organisé - même si ce matin-là une coupure intempestive de Wifi retarde les opérations – et si tout se passe bien, la procédure d’embarquement prend environ une heure.

Prendre l’initiative de faire un test PCR avant le départ

On notera que le passeport vaccinal n’est pas requis et qu’en ce début juillet, un test PCR préalable au départ n’est pas demandé aux passagers (ce qui était le cas ces derniers mois pour les croisières au départ d’Italie). Toutefois, on ne peut que conseiller d’en faire un pour voyager l’esprit tranquille. Que l’on soit ou non vacciné, le risque est en effet de découvrir à l’embarquement que l’on est positif au Covid, et dès lors de devoir rentrer à la maison en ambulance, comme l’exige le protocole mis en place avec les autorités sanitaires françaises. Il en va de même à bord, où des prises de température sont régulièrement effectuées et un autre test antigénique imposé en milieu de croisière aux passagers. En cas de détection d’un malade, c’est l’isolement immédiat et le débarquement avec rapatriement sanitaire dès le prochain port d’escale. L’opération est prise en charge dans le cadre d’une assurance incluse par Costa dans le prix de la croisière. Mieux vaut cependant ne pas jouer avec le feu et mettre toutes les chances de son côté en se testant avant de partir pour éviter de gâcher ses vacances. Ce jour-là, personne n’a été détecté positif à l’embarquement à Marseille. Mais avec le développement rapide du variant Delta du Covid-19, beaucoup plus contagieux que les précédents, un petit test PCR avant de partir semble avisé. Suivant l’évolution de la situation, il sera d’ailleurs peut-être demandé par les compagnies dans les semaines à venir.

 

 

257027 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Bar du Costa Smeralda. Il n'est plus possible de s'assoir au comptoir et un QR Code donne la carte  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Beaucoup de mesures liées au protocole sanitaire à bord  

Sur le Costa Smeralda, de nombreuses mesures ont été prises pour lutter contre le coronavirus. Des mesures techniques, par exemple au niveau du système de ventilation pour éviter toute transmission par l’air conditionné. Une partie des cabines est réservée pour servir de zone d’isolement au cas où des personnes seraient malades, alors que les installations médicales ont été renforcées avec du personnel supplémentaire et des équipements, dont des machines pour tests antigéniques et PCR. Il y a également beaucoup de protocoles en lieu avec la propreté et la distanciation sociale. Alors que les espaces publics sont très régulièrement nettoyés et désinfectés, le masque est obligatoire dans tous les espaces publics, sauf lorsque les passagers sont assis à une table de restaurant, dans un bar, sont allongés sur un transat en extérieur ou profitent des piscines, bains à remous et autres jeux aquatiques et toboggans.

 

 

257094 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Sushi bar sur le Costa Smeralda  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257029 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Bar sur le Costa Smeralda  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257016 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Un siège sur deux condamné dans ce lieu de spectacles du Costa Smeralda  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257033 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Un siège sur deux condamné dans ce lieu de spectacles du Costa Smeralda  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257156 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Un siège sur deux condamné dans ce  salon du Costa Smeralda  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257015 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Bar avec marquages au sol pour tenir les distances (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Il n’est pas non plus requis à la salle de fitness, où néanmoins une machine sur deux est condamnée de manière à laisser de l’espace aux sportifs. De la même manière, un siège sur deux dans les salons, salles de spectacles ou encore au casino sont « neutralisés ». On ne peut plus s’assoir au comptoir des bars, devant lesquels des marquages au sol indiquent aux passagers le sens de la file d’attente et la distance à respecter entre deux personnes. On ne signe plus les notes de ses consommations, les serveurs scannant directement la carte de croisière de chaque passager. Autre disparition, celle des cartes et menus. Pour prendre un verre, il faut scanner avec son téléphone mobile le QR code affiché sur toutes les tables, qui renvoie à la carte des boissons proposées. Il en va de même dans les restaurants pour le menu.

 

 

257031 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La carte de ce restaurant est accessible avec son mobile via le QR Code  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257028 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Pour les rétifs à la technologie ou les personnes âgées qui n’utilisent pas ces systèmes, il est néanmoins possible, dans les restaurants, de demander le menu au format papier. Autre évolution, le buffet n’est plus en self-service, on se déplace à chaque stand où le personnel sert les plats demandés. Pour l’instant, il n’est plus possible également de se placer librement au buffet. Les entrées sont filtrées, le personnel vous demandant le nombre de personnes à installer puis dirige les convives vers une table correspondante disponible. Ce qui n’est pas sans entrainer de l’attente aux heures d’affluence.

Côté bien-être, le Spa a lui aussi été contraint de s’adapter au protocole sanitaire. Pendant les massages, on garde son masque alors que les thermes ne sont plus ouverts que sur réservation. Il est donc nécessaire de les privatiser pour y accéder, moyennant par exemple 200 euros pour 1 heure à cinq personnes. On peut utiliser la piscine, le sauna, la salle de neige, les fauteuils de pierre chaude, les canapés et les douches tropicales mais quelques espaces sont fermés comme le hammam et la salle de sel.

 

 

257030 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Entrée d'un restaurant avec gel hydroalcoolique, sens de circulation, poubelle à masques et consignes sanitaires (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Partout dans le bateau, le protocole sanitaire est omniprésent, avec une démultiplication des distributeurs de gel hydro-alcoolique, à l’entrée de chaque espace public et doublé pour les restaurants d’un nouveau système de lavage des mains en 20 secondes. Alors que la jauge globale du paquebot est limitée à 70% de la capacité en base double, chaque lieu affiche une jauge maximale de personnes, des restaurants aux boutiques, en passant par les ascenseurs qu’il est interdit d’utiliser à plus de quatre (sauf évidemment les familles partageant la même cabine), ce qui provoque parfois une certaine attente sur les paliers. En cabine, un kit sanitaire attend les passagers à leur embarquement. Il comprend une dizaine de masques chirurgicaux (pensez à en emmener avant de partir car ce n’est évidemment pas suffisant pour toute la croisière) ainsi que de la documentation sur les consignes à respecter. Celles-ci sont d’ailleurs rappelées et mise en évidence sur une affiche collée à l’entrée de la cabine. On notera par ailleurs que celle-ci n’est plus nettoyée qu’une fois par jour, afin de limiter les passages du personnel, qui reste cependant disponible pour toute demande.

 

 

257020 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Quatre personnes maximum dans les ascenseurs  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257032 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Cette boutique ne peut accueillir que 10 clients  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257017 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le kit en cabine avec les consignes et des masques chirurgicaux  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257018 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Rappel des gestes barrière dans la cabine  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Prise de température quotidienne et nouveau test à mi-croisière

A la moitié de la croisière, chacun doit comme évoqué précédemment se soumettre à un nouveau test antigénique, analogue à celui effectué à l’embarquement. Les passagers sont informés par une lettre en cabine du jour, du lieu et de l’heure précise où il doit se présenter. Un conseil : cela fonctionne sur le mode du premier arrivé, premier servi. Ne tardez donc pas à rejoindre le lieu indiqué (généralement un grand salon), où le personnel vous remettra un ticket numéroté déterminant l’ordre de passage au test, qui est réalisé par l’équipe médicale du navire.

 

 

257035 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

L'espace du navire où sont réalisés les tests antigéniques en milieu de croisière  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Au besoin, des tests PCR peuvent également être réalisés à bord, par exemple pour confirmer un test antigénique positif ou si les passagers en ont besoin en fonction du pays où ils débarquent (s’il n’est pas imposé dans le cadre de la croisière, le PCR est facturé une quarantaine d’euros). On demande aussi quotidiennement aux passagers, avant 15 heures, de prendre leur température. Des bornes avec caméra et capteur thermique, sur lesquelles on scanne simplement sa carte de croisière pour s’identifier, sont à disposition dans les espaces publics. L’opération ne prend que quelques secondes. Des prises de température sont en plus effectuées par le personnel pour chaque personne embarquant et débarquant lors des escales, où les autorités, en fonction des pays, peuvent elles aussi faire une prise de température complémentaire avant ou après l’excursion.

 

 

257024 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Les passagers doivent contrôler quotidiennement leur température (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257283 costa smeralda barcelone
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Cars attendant les passagers des excursions au port de Barcelone (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Bulle sanitaire pendant les escales, où pour descendre il faut réserver une excursion

Les escales se déroulent selon le concept de la bulle sanitaire, destinée à limiter au maximum les interactions entre les croisiéristes et les populations locales. Il n’est pas possible, pour le moment, de descendre librement quand le navire est dans un port. La seule manière de mettre le pied à terre et visiter est de réserver une excursion organisée par la compagnie. Des sorties qui sont payantes mais dans cette période particulière Costa propose des forfaits avec d’importantes réductions (avec par exemple un package de 5 excursions pour 169 euros par personne). Plus encore qu’habituellement, il est prudent de gérer tôt la question du choix des excursions, avant de partir ou dès le début de la croisière, car les places sont limitées et comme on l’a constaté ceux qui s’y prennent trop tard n’ont plus guère de choix, voire parfois plus de choix du tout ce qui les oblige à rester à bord.

 

 

257014 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Réunion d'information pour les passagers français après le départ de Marseille  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257326 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Cars en attente sur le quai pour les excursions à Messine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257327 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Cars en attente sur le quai pour les excursions à Messine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Ces excursions se font en groupes dont le nombre de participants est limité (au plus une trentaine), sachant qu’un siège sur deux est aussi condamné dans les autocars, où le port du masque est obligatoire. Pendant les visites, tout dépend de la règlementation locale. Certains pays ou région ont levé l’obligation de porter le masque en extérieur, d’autres la maintiennent. Chaque groupe est encadré par un guide certifié par la compagnie, qui fait découvrir les lieux visités au moyen d’un audioguide dont les oreillettes sont à usage unique. Un membre d’équipage accompagne généralement le groupe pour veiller à ce que personne ne se perde, assurer une assistance en cas de besoin et veiller à ce qu’aucun passager ne prenne la poudre d’escampette. Ce serait une très mauvaise idée car si tel est le cas, ceux qui ont faussé compagnie au groupe verront leur croisière s’arrêter là, avec leurs valises descendues sur le quai et la joie de devoir rentrer chez eux par leurs propres moyens, et à leurs frais. Et ce n’est pas une menace en l’air puisque cela s’est déjà vu sur des croisières en Italie. Les guides s’arrangent pour que les groupes restent à distance, les visites peuvent être privatives et il n’est pas permis de faire du shopping ou de prendre un café à une terrasse, sauf si le commerce est labellisé par la compagnie (par exemple sur de longues excursions pour se rafraichir).

 

 

257389 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Un siège sur deux est occupé dans les cars, sauf pour les personnes voyageant dans la même cabine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257457 costa smeralda barcelone groupe
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Deux groupes se suivent à distance au Poble espanyol à Barcelone (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Attention aussi aux personnes âgées qui fatiguent vite : contrairement à l’habitude il n’est pas possible de rester dans le car pendant une partie de la visite, même le chauffeur a ordre de descendre quand les passagers sont descendus. Il est possible de demander à se faire ramener au navire, mais cela sera organisé par le guide selon un protocole précis et facturé au client. Ces excursions obligatoires avec des groupes réduits réclament en tous cas une logistique énorme de la part de la compagnie et de ses partenaires locaux. Mais l’ensemble s’est révélé fluide dès la première croisière, ce qui est un beau tour de force, avec toutefois un petit bémol pour Messine, en Sicile, où le navire ne reste qu’une demi-journée. Cela oblige à concentrer les excursions et, si pour le départ les choses sont rondement menées, le retour est plus long puisque les autorités italiennes contrôlent chaque passager, obligeant les dizaines de cars à se mettre en file et débarquer leurs touristes l’un après l’autre. Il y a donc un peu d’attente avant de rembarquer, mais compte tenu du flot de personnes à traiter et de l’organisation que cela représente, ce n’est honnêtement pas énorme.

 

 

257388 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

File de cars en attente au retour des excursions à Messine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257391 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Retour des excursions à Messine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257034 costa smeralda
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Contrôle de température au retour d'une excursion (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Des protocoles auxquels on s’habitue vite pour une expérience qui vaut le coup

Voilà donc pour le protocole sanitaire imposé aux passagers durant leur croisière, sachant qu’il peut évoluer d’une semaine sur l’autre en fonction de la situation sanitaire et des mesures prises par les pays visités. Cela fait au final pas mal de contraintes et, énumérées ainsi, il faut reconnaitre que si cela est rassurant sur le plan sanitaire, ce n’est pas forcément très engageant pour des vacances.

Mais, et il y a un gros mais, il faut replacer tout cela dans le contexte général de la croisière. En réalité, ces mesures qui sont là pour protéger les clients et le personnel, sont non seulement bien acceptées, mais on s’y habitue très rapidement. Cela n’empêche nullement de profiter du navire, de ses multiples espaces, spectacles, activités, divertissements et autres plaisirs culinaires, avec à l’arrivée une excellente ambiance au sein d’une clientèle assez jeune et plutôt familiale. On notera d’ailleurs que les protocoles sanitaires n’empêchent pas de faire la fête, mais ce sera plutôt sur les ponts extérieurs, en plein air, où les risques de contamination sont limités. Comme on a pu le constater certains soirs, parfois prise dans l’effervescence du moment, la distanciation sociale s’amenuise, notamment ce 6 juillet où en demi-finale de l’Euro de Football l’Italie affronte l’Espagne. Le match est retransmis à plusieurs endroits du bateau, dont l’écran géant de la Piazza di Spagna, vaste espace en gradins à ciel ouvert situé à l’arrière du paquebot. Et avec un tiers de passagers italiens et un autre tiers d’espagnols à bord, autant dire qu’il y a eu de l’ambiance et quelques embrassades. De même, les nombreux jeunes présents à bord, au cœur de la nuit, ne respectaient plus forcément le protocole à la lettre. Mais comme à terre on ne peut pas non plus s’arrêter de vivre.

 

 

257249 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le soir du match Italie-Espagne sur la Piazza di Spagna, en extérieur (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

L’équipage veille mais ne peut pas non plus être partout et faire la police constamment, ce qui est d’autant plus délicat avec des clients en vacances. Costa Croisières mise donc sur toutes les mesures sanitaires, qui constituent autant de barrières superposées, pour réduire les risques. Et évidemment sur l’implication individuelle et collective des passagers, qui si l’on excepte quelques petits écarts ici et là, sont globalement très sérieux.

 

 

257163 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Trois barmen du Costa Smeralda (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Un navire et un équipage remarquables

Dernier-né de la compagnie, le Costa Smeralda, mis en service en décembre 2019, est un navire aussi spectaculaire que réussi. Avec ses 337 mètres de long pour 42 mètres de large et 182.700 GT de jauge, il compte 2612 cabines pour une capacité maximale de 6500 passagers, servis par 1640 membres d’équipage. C’est l’un des plus gros paquebots au monde et l’un des premiers à fonctionner au gaz naturel liquéfié (GNL), qui élimine (oxydes de soufre, particules fines) ou réduit sensiblement (oxydes d’azote) les émissions polluantes et nocives pour la santé, tout en diminuant de plus de 30% les rejets de CO2. Quitte à partir en croisière, autant d’ailleurs choisir l’un des navires dont l’impact sur l’environnement est aujourd’hui moins élevé. Mais ce géant illustre surtout la montée en gamme de Costa, qui a décidé de revoir son produit pour le rendre plus qualitatif et orienté sur ses racines italienne. Un changement qui se mesure au niveau de la décoration du Smeralda, beaucoup plus sobre et élégante que sur les précédents paquebots de la compagnie, mais aussi l’excellente nourriture servie à bord. Quant au personnel, qui a toujours été l’un des points forts de Costa, il est toujours aussi professionnel et agréable. L’équipage, manifestement heureux de la reprise des croisières - certains rencontrés à bord n’avaient pas travaillé depuis 18 mois – se met en quatre pour les clients et s’efforce de compenser le fait que ces croisières ne sont pas les mêmes qu’avant.   

 

 

257133 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Il n'y a plus de self-service au buffet, et c'est tant mieux (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Des mesures sanitaires qui ont aussi des avantages

Toutefois, si les protocoles sanitaires engendrent certaines contraintes, ils ont aussi des avantages. La capacité réduite du paquebot permet de profiter pleinement de ses espaces sans qu’il y ait foule, alors que le placement au buffet, même s’il génère parfois un peu d’attente, évite comme auparavant de faire dix fois le tour de la salle avant de trouver une place pour la famille. Le fait que les passagers ne se servent plus eux-mêmes est bien plus hygiénique, et évite au passage beaucoup de gaspillage alimentaire. Quant aux excursions à terre, le fait de profiter de groupes restreints est bien plus agréable. 

 

 

257456 costa smeralda barcelone groupe
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

L'un des petits groupes du Costa Smeralda lors d'une excursion à Barcelone (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

La question des escales sans avoir encore la possibilité de descendre librement est plus épineuse. C’est en effet l’une des grandes libertés de la croisière et devoir réserver une excursion peut-être contraignant pour certains. Mais celles que nous avons réalisées étaient très bien organisées et enrichissantes, même des tours classiques comme celui de Barcelone, où loin de ne faire qu’une visite en car, des hauteurs de la ville à son centre historique, le groupe a pu marcher dans les rues de la capitale catalanes sur plus de 6 kilomètres, pour une excursion de moins de 5 heures.

 

 

257294 costa smeralda barcelone
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La ville de Barcelone vue des hauteurs de Montjuïc (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257284 costa smeralda barcelone
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Poble Espanyol, village édifié pour l'Expo universelle de 1929 (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257306 costa smeralda barcelone
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La cathédrale Sainte-Croix de Barcelone (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

Chacun mesure sa chance dans la période actuelle

Restait la question des croisiéristes chevronnés qui connaissent bien l’itinéraire et ont déjà réalisé une bonne partie, si ce n’est la majeure partie, des visites proposées. C’était la crainte de certains clients habitués quand nous avons embarqué sur le Smeralda. En attendant de pouvoir laisser ses clients s'aventurer dans les ports d'escale par leurs propres moyens, la compagnie essaye pour répondre à cette problématique en proposant des excursions sortant des sentiers battus, comme la visite du village médiéval de Montalbano Elicona dans les massifs siciliens, ou encore un concert de musique classique sur barques voguant sur un lac souterrain des grottes de Majorque. Au final, le plaisir du voyage l’a largement emporté sur les réserves initiales. Car après une longue période de restrictions pendant la crise sanitaire et les confinements, pouvoir naviguer sur une superbe mer, profiter d’une météo radieuse, d’une excellente ambiance sur le bateau, d’un personnel aux petits soins, enchainer les restaurants et bons repas, de beaux spectacles, faire la fête, se défouler, découvrir chaque jour de nouveaux paysages et de nouvelles régions, c’est un luxe retrouvé que chacun savoure et apprécie à sa juste valeur. 

 

 

257202 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257200 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257462 costa smeralda exterieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257372 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Messine vu du Costa Smeralda (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257369 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Messine et son détroit séparant la Sicile de la Calabre (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257365 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La pointe accueillant le sanctuaire de Tindari et au loin les îles éoliennes (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257335 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le village médiéval de Montalbano Elicona (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257346 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Vue depuis le donjon du château de Montalbano Elicona (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257343 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le village médiéval de Montalbano Elicona (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257380 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Appareillage de Messine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257377 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Appareillage de Messine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257375 costa smeralda messines sicile
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Appareillage de Messine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257458 costa smeralda barcelone groupe
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Costa Smeralda passant devant le Stromboli après l'escale à Messine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Le Costa Smeralda en images : 

 

 

257189 costa smeralda cabine
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Cabine avec balcon sur le Costa Smeralda (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257193 costa smeralda cabine
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Cabine avec balcon sur le Costa Smeralda (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257137 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

 (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257136 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le hall de la réception (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257164 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le théâtre du paquebot sert aussi de discothèque (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257057 costa smeralda colosseo
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Colosseo est un espace de spectacles dernier-cri situé au centre du navire, sur trois ponts. Des concerts et spectacles s'y déroulent en journée et en soirée, les passagers pouvant aussi assister aux répétitions des artistes (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257059 costa smeralda colosseo
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Colosseo (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257042 costa smeralda colosseo
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Spectacle au Colosseo (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257048 costa smeralda colosseo
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Spectacle au Colosseo (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257041 costa smeralda colosseo
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Spectacle au Colosseo (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257063 costa smeralda colosseo
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Colosseo est entouré de bars en mezzanines s'ouvrant sur la mer et le pont promenade grâce à d'impressionnantes baies vitrées (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257061 costa smeralda colosseo
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257075 costa smeralda colosseo
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257076 costa smeralda colosseo
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257179 costa smeralda sport spa enfants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Centre de bien-être : les thermes du Spa sont notamment dotés d'une piscine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257183 costa smeralda sport spa enfants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le sauna donne sur la mer (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257177 costa smeralda sport spa enfants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

L'une des nombreuses cabines de soins du Spa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257170 costa smeralda sport spa enfants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La coursive menant au centre de fitness doté de nombreuses machines et de salles pour les cours particulier et en groupe dispensés par des professeurs de sport (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257171 costa smeralda sport spa enfants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257172 costa smeralda sport spa enfants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257169 costa smeralda sport spa enfants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

L'un des nombreux espaces de jeux pour les enfants et adolescents, qui disposent à bord de club dédiés avec animateurs, équipements et activités spécifiques selon les tranches d'âges (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257083 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La gastronomie est l'un des grands points forts du Costa Smeralda. Ici l'un des restaurants clubs, le Bellavista (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257077 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Entrée servie au Bellavista (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257078 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Plat principal servi au Bellavista (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257079 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Dessert servi au Bellavista (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257089 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le restaurant Panorama (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257111 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le restaurant Arlecchino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257112 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le restaurant Arlecchino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257113 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Plat servi au restaurant Arlecchino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257114 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Plat servi au restaurant Arlecchino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257115 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Plat servi au restaurant Arlecchino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257116 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Restaurant Il Rugantino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257117 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Les chefs du restaurant Il Rugantino préparent les plats devant les passagers (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257120 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Entrée du restaurant familial, fermé en ce début d'été (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257121 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La pizzeria Pummid'Oro (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257124 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La pizzeria Pummid'Oro (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257126 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La pizzeria Pummid'Oro (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257093 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le restaurant japonais Sushino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257092 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le restaurant japonais Sushino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257095 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le restaurant japonais Sushino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257109 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le restaurant Teppanyaki (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257100 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le restaurant Teppanyaki (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257098 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le restaurant Teppanyaki (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257132 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le buffet La Sagra dei  Sapori (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257135 costa smeralda restaurants
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le buffet La Sagra dei  Sapori (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257141 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La Piazza Trastevere (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257143 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La Piazza Trastevere (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257144 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le glacier de la Piazza Trastevere (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257146 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La Piazza Trastevere avec le Bar Sport (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257147 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Bar Sport (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257148 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La terrasse extérieure du Bar Sport et de la Piazza Trastevere (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257149 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Boutique de la Piazza Trastevere (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257150 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Boutique de la Piazza Trastevere (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257151 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Boutiques (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257152 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La boutique photo. La plupart des tirages papier ont disparu. Pour éviter le gaspillage, les passagers peuvent voir les photos en version numérique et, s'ils sont intéressés, commander un tirage (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257155 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le grand bar Mastroianni (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257160 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Jazz club Quelli della Notte (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257161 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Jazz club Quelli della Notte (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257162 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Jazz club Quelli della Notte (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257140 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Coursive donnant sur le pont promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257138 costa smeralda bars
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Coursive donnant sur le pont promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257257 costa smeralda ponts exterieurs terrasse pont promenade
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Superba bar situé à la poupe du navire. Un lieu très agréable en journée et en soirée pour profiter de la vue et de la proximité de la mer (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

257256 costa smeralda ponts exterieurs terrasse pont promenade
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La terrasse du Superba bar (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257263 costa smeralda ponts exterieurs terrasse pont promenade
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Vue sur le sillage du navire depuis la terrasse du Superba bar (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257270 costa smeralda ponts exterieurs terrasse pont promenade
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le pont promenade fait tout le tour du navire avec de nombreux espaces (transats, canapés, terrasses de bars...) séparés les uns des autres pour donner un sentiment d'intimité (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257265 costa smeralda ponts exterieurs terrasse pont promenade
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Pont promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257268 costa smeralda ponts exterieurs terrasse pont promenade
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Pont promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257461 costa smeralda exterieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le pont promenade est surplombé par par les cabines avec balcons, celles du bas disposant d'une petite terrasse extérieure prolongeant un jardin d'hiver (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257276 costa smeralda ponts exterieurs terrasse pont promenade
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Pont promenade en soirée (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257278 costa smeralda ponts exterieurs terrasse pont promenade
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Pont promenade en soirée (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257195 costa smeralda pont piscine couvert
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La piscine couverte (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257212 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La Piazza di Spagna, espace à ciel ouvert en gradins situé à l'arrière (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257205 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La Piazza di Spagna (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257206 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257210 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Promenade vitrée avec vue plongeante sur le Bar Superba, 10 ponts plus bas (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Diaporama orphelin : container

 

 

257216 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Ponts extérieurs (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257217 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

L'une des deux piscines latérales sur les ponts extérieurs (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Missing Paragraphe.

 

 

257222 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

l'un des toboggans (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257230 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Une promenade aérienne surplombe le pont supérieur du navire, offrant une vue spectaculaire (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Missing Paragraphe.

 

 

257229 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257234 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257235 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Piscine à l'avant des ponts supérieurs (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257238 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Espace de transats situés tout à l'avant, en haut du navire (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Missing Paragraphe.

 

 

257240 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

L'Aperol Spritz Bar situé sur les ponts extérieurs (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257245 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Lido Caracalla en début de soirée (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Missing Paragraphe.

 

 

257247 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Lido Caracalla se transformant en discothèque extérieure pendant la nuit (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257250 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La Piazza di Spagna de nuit (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257252 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La Piazza di Spagna de nuit (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

257251 costa smeralda ponts exterieurs supérieurs
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Vue de nuit sur le sillage du navire et les cabanas du Bar Superba à la poupe depuis les ponts supérieurs (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Costa Croisières