Aller au contenu principal

La plus importante refonte de l’ère moderne de la croisière vient de s’achever avec la remise en service de l’ex-Carnival Destiny, qui s’offre une seconde jeunesse 17 ans après sa livraison. Après 49 jours de travaux au chantier Fincantieri de Trieste, en Italie, le paquebot de la compagnie américaine Carnival Cruise Lines, dont la transformation a coûté 155 millions de dollars, a repris la mer sous un nouveau nom, marquant l’ampleur de la modernisation. Celui qu’on appelle désormais Carnival Sunshine présente une nouvelle ligne, avec l’ajout de deux ponts supplémentaires à l’avant, l’installation d’un vaste Aquapark à l’arrière avec ses impressionnants toboggans, ainsi qu’un espace réservé aux adultes, doté d’une fontaine et bordé de palmiers. Long de 272 mètres pour une largeur de 38 mètres, le paquebot intègre, par ailleurs, 182 nouvelles cabines, dont 96 réservées au centre de bien-être, un Spa flambant neuf créé pour l’occasion. Désormais, le Carnival Sunshine compte 1503 cabines, contre 1321 lorsqu’il s’appelait Carnival Destiny.

 

 

75261 carnival Sunshine
© CCL

Le Carnival Sunshine à Venise (© : CCL)

 

75260 carnival Sunshine
© CCL

Le Carnival Sunshine à Venise (© : CCL)

 

75281 carnival Sunshine
© CCL

Le Carnival Sunshine et son aquapark à l'arrière (© : CCL)

 

75280 carnival Sunshine
© CCL

L'espace Serenity, réservé aux adultes  (© : CCL)

 

75278 carnival Sunshine
© CCL

L'Aquapark (© : CCL)

 

75273 carnival Sunshine
© CCL

Le nouveau Spa (© : CCL)

 

75259 carnival Sunshine
© CCL

Nouveau bar à rhum (© : CCL)

 

75279 carnival Sunshine
© CCL

Nouveau restaurant japonais (© : CCL)

 

 

Les espaces intérieurs ont, de même, été totalement rénovés, avec une remise à neuf des locaux publics, arborant une nouvelle décoration, et l’introduction de nouveaux bars, restaurants et lieux d’animations. Le tout au standard Funship 2.0, adopté sur les navires les plus récents de CCL (images du projet complémentaires à la fin de cet article).

On notera de plus que le Carnival Sunshine a bénéficié, durant son passage à Trieste, d’améliorations techniques décidées suite aux déboires du Carnival Triumph, l’un des deux autres navires de cette série. Ces mesures permettent d’améliorer la redondance des systèmes, notamment électriques, en cas d’avarie ou d’incendie dans l’un des compartiments machines. Les dispositifs de prévention et de lutte contre le feu ont par ailleurs été renforcés, alors qu’un générateur auxiliaire supplémentaire a été intégré de manière à assurer dans tous les cas l’alimentation des principales fonctions hôtelières.

C’est donc bien un tout nouveau bateau qui est sorti de chez Fincantieri et sera exploité durant tout l’été en Méditerranée. Débutant la saison à Venise, le Carnival Sunshine propose des croisières de 12 jours entre la Cité des Doges et Barcelone (et inversement) jusqu’au mois d’octobre. Puis il rejoindra les Etats-Unis avec, à partir de novembre, des départs hebdomadaires depuis la Nouvelle Orléans.

 

 

75264 carnival Sunshine
© CCL

Le Carnival Sunshine à Venise (© : CCL)

 

75276 carnival Sunshine
© CCL

Le nouvel atrium (© : CCL)

 

75256 carnival Sunshine
© CCL

Le nouvel atrium (© : CCL)

 

75267 carnival Sunshine
© CCL

Nouveau restaurant italien (© : CCL)

 

75268 carnival Sunshine
© CCL

Nouveau restaurant asiatique (© : CCL)

 

75275 carnival Sunshine
© CCL

Nouveau buffet (© : CCL)

 

75262 carnival Sunshine
© CCL

Nouvelle discothèque (© : CCL)

 

75266 carnival Sunshine
© CCL

Nouveau casino (© : CCL)

 

75255 carnival Sunshine
© CCL

Nouveau casino (© : CCL)

 

75272 carnival Sunshine
© CCL

Nouveau bar des sports (© : CCL)

 

75253 carnival Sunshine
© CCL

Nouveau piano bar (© : CCL)

 

75269 carnival Sunshine
© CCL

Nouvel espace pour adolescents (© : CCL)

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Carnival Corporation