Aller au contenu principal

L’ancien patron de Prestige Cruises International, dont la reprise a été finalisée il y a un mois et demi par Norwegian Cruise Line Holdings, a été nommé le 9 janvier à la tête du groupe américain, numéro 3 mondial de la croisière. Frank del Rio succède à Kevin Sheehan, qui avait pris la tête de NCLH en 2008 et a décidé de quitter l’entreprise. « C’est un privilège d’avoir dirigé Norwegian durant sept ans. Je suis fier du travail accompli (et) je quitte l’entreprise alors que celle-ci est dans une situation bien plus saine et forte qu’au moment où je l’ai rejointe », a déclaré Kevin Sheehan, qui a été l’artisan du redressement de NCL. A son arrivée, en 2008, la compagnie, qui venait d’être reprise pour moitié par le fonds d’investissement Apollo Management, était en effet dans une situation financière très difficile. Elle accusait de lourdes pertes et ne pouvait obtenir auprès des banques les prêts nécessaires pour renouveler sa flotte. A l’issue d’une importante restructuration menée sous la houlette de Kevin Sheehan, le groupe s’est progressivement redressé. Il a renoué avec les profits et a pu investir dans la construction de nouveaux paquebots (les Norwegian Brekaway et Norwegian Getaway, livrés en 2013 et 2014, auxquels s’ajouteront quatre autres unités entre 2015 et 2019).

 

Un poids lourd du secteur

 

NCL, qui aligne 25 trimestres consécutifs de bénéfices et voit sa profitabilité augmenter, a réussi son introduction en bourse en 2013 et parachevé son redressement en s’offrant Prestige, qui lui permet de se diversifier sur le marché haut de gamme avec deux compagnies de grande renommée, Oceania Cruises et Regent Seven Seas. L’ensemble devrait générer un chiffre d’affaires annuel de plus de 8 milliards de dollars, avec une flotte de 21 navires  pour une capacité en base double de 40.952 lits (dont 6442 provenant des 8 navires Prestige). S’y ajoutent 5 paquebots en commande (quatre unités du type Breakaway Plus pour NCL et le Seven Seas Explorer pour Regent) ainsi que le rachat de l’Ocean Princess, qui rejoindra Oceania sous le nom de Sirena en mars 2016.

C’est donc Frank del Rio qui va désormais présider à la destinée de NCLH. Grande figure de l’industrie de la croisière, il avait cofondé  Oceania Cruises en 2002 après avoir quitté Renaissance Cruises suite à la faille de cette compagnie, coulée par les soubresauts des attentats du 11 septembre 2011. Repartant de zéro, Frank del Rio a su reconstruire une compagnie très réputée, considérée aujourd’hui comme l’une des plus qualitatives du secteur. Lorsqu’Apollo Management avait racheté Oceania Cruises mais aussi Regent Seven Seas Cruises en 2007, il avait été nommé à la tête de Prestige International Cruises, la holding chapeautant ces deux compagnies.

 

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Norwegian Cruise Line - NCL