Aller au contenu principal

Le groupe français Accor, qui a annoncé la semaine dernière la commande aux Chantiers de l’Atlantique de deux navires de croisière de luxe destinés à sa filiale Orient Express, compte les armer sous pavillon tricolore. On ne sait cependant pas encore à quel registre. Il y a en effet, en théorie, deux possibilités : La première est une immatriculation à Mata Utu, dans l’archipel océanien de Wallis et Futuna. Un registre créé en 1990 sous l’impulsion des fondateurs de la compagnie

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Chantiers de l'Atlantique