Aller au contenu principal

Les travaux autour de l’épave du Costa Concordia, qui a fait naufrage le 13 janvier 2012 sur l’île italienne du Giglio, se poursuivent, avec près de 500 personnes et 25 navires mobilisés. Les sociétés Titan et Micoperi, en charge du chantier, ont fait le point en début de semaine avec les riverains. Selon les analyses effectuées par les scientifiques italiens, la qualité de l’eau à proximité du navire ne serait plus affectée. Par ailleurs, l’épave du Costa Concordia devrait être relevée début septembre. Pour cela, les sociétés de sauvetage ont imaginé un système de gros caissons, construits par le chantier Fincantieri et fixés sur la coque. Remplis progressivement d’eau, ils permettront de relever puis de stabiliser l’épave. Deux d’entre eux sont déjà installés, neuf autres vont l’être avant le relevage. Une fois cette opération menée à bien, le navire reposera sur des plateformes de soutien, elles-mêmes posées sur le fond granitique. Une fois l’inspection du côté tribord effectuée, les travaux de préparation au remorquage démarreront. L'épave, longue de 290 mètres, doit être conduite dans un port pour être démantelée. 

 

 

76737 concordia
© THEPARBUCKLINGPROJECT.COM

Pose d'une plateforme de soutien (© : DR)

 

73767 concordia
© DROITS RESERVES

Pose d'une plateforme de soutien (© : DR)

 

74368 Caissons Costa concordia
© THE PARBUCKLINGPROJECT

Pose d'un caisson sur la coque  (© : DR)

 

76718 Avancement Concordia
© THE PARKBUCKLINGPROJECT

L'état d'avancement du chantier (© : DR)

 

76738 concordia
© THEPARBUCKLINGPROJECT.COM

L'épave sera relevée grâce aux caissons fixés à bâbord (© : DR)

 

76739 concordia
© THEPARBUCKLINGPROJECT.COM

Des caissons seront ensuite fixés à tribord pour assurer la flottaison (© : DR)

 

 

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Pollution en mer et accidents