Aller au contenu principal

Même si Costa Croisières refuse toujours de le confirmer, il ne fait plus guère de doute que la compagnie italienne intègrera, l’an prochain, le Grand Mistral. Il s’agit de l’un des trois paquebots d’Iberocuceros. Ce transfert intervient alors que la filiale espagnole du groupe Costa est confrontée depuis plusieurs années à un marché ibérique morose, car particulièrement touché par la crise.

 

 

79159 grand mistral
© MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF

Le Grand Mistral (© : MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF DE KAGNAC)

 

 

Costa neoRiviera

 

 

Le Grand Mistral, dont la saison hivernale  en Amérique latine a été annulée, va achever son programme de croisières en Méditerranée le 20 octobre. Ce navire de 216 mètres de long pour 29.3 mètres de large, présentant une jauge de 47.300 GT et pouvant accueillir plus de 1600 passagers, passera ensuite en cale sèche afin d’être mis aux couleurs et aux standards de son nouvel opérateur. Au passage, il changera de nom, pour être rebaptisé Costa neoRiviera. Le transfert de ce paquebot va permettre à Costa Croisières de renforcer sa flotte, qui a perdu en 2012 le Costa Concordia (114.500 GT, 3780 passagers) et le Costa Allegra (28.600 GT, 1000 passagers), aucune construction neuve n’étant depuis venue les remplacer. Il faudra attendre octobre 2014 pour que le nouveau vaisseau amiral de la compagnie, le Costa Diadema (132.000 GT, 4950 passagers), sorte des chantiers Fincantieri de Marghera, en Italie. En attendant cette unité neuve, la première que la compagnie réceptionnera depuis le Costa Fascinosa (114.500 GT, 3800 passagers), l’an dernier, la flotte compte actuellement 14 paquebots. Il conviendra de voir si celle-ci va passer à 15 unités ou si l’arrivée du Costa neoRiviera entrainera le départ d’un ou plusieurs navires. On peut notamment penser au Costa Voyager, qui a été transféré d’Iberocuceros à Costa fin 2011. Pour le moment, en dehors de l’annulation de sa saison en mer Rouge cet hiver à cause de l’aggravation de la situation sécuritaire dans la région, le navire figure toujours dans la programmation de Costa entre mai 2014 et avril 2015.

 

 

79158 grand mistral
© STX FRANCE - YVES GUILLOTIN

Le Mistral lors de son achèvement à Saint-Nazaire (© : STX FRANCE - YVES GUILLOTIN)

 

 

Un paquebot construit en France

 

 

On notera que le Costa neoRiviera sera le seul navire de la compagnie construit en France. Livré en juin 1999 par les chantiers de Saint-Nazaire, qui l’ont initialement réalisé pour Festival Cruises, l’ex-Mistral a été racheté en 2005 par Iberocruceros, après la faillite de son premier armateur. Rénové à cette occasion, il s’est vu deux ans plus tard ajouter 26 nouvelles cabines. Celles-ci sont désormais au nombre de 618.  Le Grand Mistral a déjà été exploité pour le compte de Costa, en 2009 afin de remplacer momentanément le Costa Romantica, endommagé par un incendie au large de l’Uruguay, puis en 2011 dans le cadre de la tentative de relance sur le marché français de la marque Paquet, en partenariat avec le voyagiste marseillais TMR. Une opération finalement abandonnée au bout de deux ans (2010/2011), la première saison ayant été réalisée sur le Costa Allegra. 

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Costa Croisières