Aller au contenu principal

Du soleil, des stars, du grand spectacle et un paquebot flambant neuf... Le 26 mai, 2000 invités ont participé, à Marseille, au baptême du MSC Divina. Construit par les chantiers STX France de Saint-Nazaire, qui l'avaient livré une semaine plus tôt, le dernier-né de MSC Croisières est devenu le premier navire de la compagnie italienne à être baptisé en France. Une manière, pour l'armateur, de signifier ses liens très forts avec l'Hexagone, où les 12 vaisseaux de sa flotte ont été réalisés et qui représente près de 10% de son activité, avec plus de 100.000 passagers français en 2011. Il s'agissait aussi de souligner les relations privilégiées avec Marseille, premier port tricolore pour la croisière, avec 1 million de passagers attendus cette année, où MSC exploite actuellement deux navires en tête de ligne, le MSC Lirica le jeudi et le MSC Fantasia le samedi. Le MSC Divina arrivant à Marseille (© : MSC CROISIERES) Le MSC Divina arrivant à Marseille (© : MSC CROISIERES) Le MSC Divina arrivant à Marseille (© : MSC CROISIERES) Le MSC Divina arrivant à Marseille (© : MSC CROISIERES) Le MSC Divina arrivant à Marseille (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le MSC Divina arrivant à Marseille (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Une semaine de croisière depuis Saint-Nazaire Arrivé vendredi à Marseille, au terme d'une croisière pré-inaugurale de 6 jours depuis Saint-Nazaire, le MSC Divina a paradé devant la cité phocéenne, son commandant, Guliano Bossi, décidant de contourner les îles du Frioul par le côté du château d'If, offrant aux passagers une navigation exceptionnelle devant Marseille. A son arrivée au port, le navire a été escorté par une petite flottille, composée notamment de vedettes des pilotes et de la SNSM, mais aussi du Lacydon, l'un des bateaux-pompes des marins-pompiers de Marseille, qui a actionné toutes ses lances pour accueillir le Divina. Le MSC Divina arrivant à Marseille (© : MSC CROISIERES) Imposant, avec ses 333 mètres de long et sa jauge de près de 140.000 tonneaux, le paquebot de 1739 cabines a, ensuite, franchi la passe du port pour se retourner et accoster au terminal croisière, le MPCT (Marseille Provence Cruise Terminal), co-exploité par MSC, Costa et Louis. Récente et servant à l'embarquement et au débarquement de passagers, l'infrastructure a été quelque peu submergée par le flot de passagers sortant du Divina : 3000 personnes au total, soit bien plus que le trafic ordinaire, où les embarquements ne portent que sur quelques centaines de croisiéristes. Alors que le débarquement prenait du retard, un point noir est apparu au niveau des transferts vers la ville, les taxis, trop peu nombreux, étant pris d'assaut. Au final, certains passagers n'ont pu quitter le port que vers 18 heures, soit 5 heures après l'arrivée du navire à Marseille. Le MSC Fantasia à gauche et le MSC Divina à droite (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Cérémonie de baptême, samedi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Deux jours d'inauguration et un très beau baptême Dans le même temps, d'autres personnes embarquaient. Car, vendredi soir, une soirée était organisée pour les agents de voyage, qui ont pu découvrir le nouveau fleuron de MSC et profiter d'un spectacle de Titoff. Mais le gros des festivités s'est déroulé le lendemain. Au pied du navire, devant l'entrée du MPCT, des gradins et une imposante scène avaient été installés. C'est là, durant trois heures, que s'est déroulée la cérémonie de baptême du MSC Divina. Une très belle soirée, qui a débuté avec un surprenant show aérien. Tour à tour, les deux Cap 10 des Captens, Marianne et Adam Shaw, puis les sept L39 de la Breitling Jet Team, ont offert de superbes acrobaties au dessus du port de Marseille et du MSC Divina. Des prestations remarquables et particulièrement appréciées, auxquelles a succédé le numéro d'un groupe folklorique provençal, puis un moment de grande émotion. Le show aérien des Captens (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le show aérien des Captens (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le show aérien des Captens (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le show aérien des Captens (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le show aérien de la Breitling Jet Team (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le show aérien de la Breitling Jet Team (© : MSC CROISIERES) Le show aérien de la Breitling Jet Team (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le show aérien de la Breitling Jet Team (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le show aérien de la Breitling Jet Team (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le show aérien de la Breitling Jet Team (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le groupe provençal (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Ainsi, dans le soleil couchant, le MSC Fantasia, qui était comme tous les samedis en escale à Marseille, a appareillé pour surgir derrière la tribune et défiler devant son cadet (le MSC Divina est le troisième paquebot d'une série de quatre dont l'aîné est le MSC Fantasia). Un moment magique, avec pour fond sonore le fameux Con te Partiro chanté par Andrea Bocelli. Les deux navires se sont longuement salués à coup de cornes de brume, alors que les passagers du Fantasia, massés sur les ponts extérieurs et aux balcons des cabines, multipliaient les saluts à destination de la tribune du Divina, où les invités, debouts pour savourer le spectacle, répondaient avec le sourire aux lèvres, voire une larme naissante au coin de l'oeil. Appareillage du MSC Fantasia (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Appareillage du MSC Fantasia (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Appareillage du MSC Fantasia (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Appareillage du MSC Fantasia (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Appareillage du MSC Fantasia (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Après cet instant inoubliable, et alors que le Fantasia sortait majestueusement du port dans la brume de chaleur de cette fin de journée, la cérémonie a pris une tournure nettement moins magique avec l'entrée en scène de Gérard Depardieu. Le « maître de cérémonie », chargé de faire l'éloge du MSC Divina, s'est livré à une prestation diversement appréciée. Accrochant sur certains mots, s'en prenant au modèle français et commettant quelques impairs, comme un douloureux lapsus, « Mer Vieille » et au lieu «de « Merveille » alors qu'il semblait parler de Sophia Loren, la marraine du navire, l'acteur, qui n'était pas samedi au sommet de son art, a laissé dans son sillage un certain malaise. Heureusement, l'ambiance s'est décrispée avec le tableau suivant, un spectacle très dynamique de la troupe de danseurs se produisant dans le théâtre du Divina. Gérard Depardieu (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le spectacle des danseurs (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le spectacle des danseurs (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Le violoniste Maxim Vengerov (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Pendant le concert de Paolo Conte (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) Dans un tout autre style, Maxim Vengerov a, ensuite, donné une représentation assez insolite, contant une histoire pour enfants avec son violon. Les enfants, il en a été justement question car MSC Croisières est, depuis plusieurs années, engagée avec l'UNICEF dans un programme de soutien aux jeunes de quartiers brésiliens défavorisés. Ainsi, les passagers peuvent notamment contribuer à faire un don pour permettre aux enfants de recevoir un enseignement et, par conséquent, avoir une chance de sortir des favelas. Sophia Loren et le commandant Bossi (© : MSC CROISIERES) Sophia Loren, marraine d'un nouveau navire Après un focus sur cette action, la cérémonie s'est poursuivie avec un très beau concert de Paolo Conte qui, avec ses musiciens, a offert aux invités du baptême une superbe représentation. Il était alors temps de procéder au baptême du MSC Divina. Après l'arrivée sur scène des officiers du paquebot, en tenue blanche, Sophia Loren, marraine de tous les paquebots de MSC Croisières, a fait son apparition au bras du commandant Bossi. Le temps de dire quelques mots en Français et la célèbre diva italienne, qui dispose à bord d'une suite à sa gloire et a inspiré le nom du navire, coupait le traditionnel ruban, en compagnie de Gianluigi Aponte, fondateur et président du groupe Mediterranean Shipping Company. C'est alors que la bouteille de champagne s'est brisée sur la coque et que le nom du navire est apparu dans un festival de jeux de lumière et de cotillons. La fête de baptême à bord du MSC Divina, qui a duré jusqu'au petit matin dans le port de Marseille, pouvait débuter... Après ce week-end mémorable, le MSC Divina a appareillé dimanche après-midi pour sa croisière inaugurale. Il va rejoindre Venise, où il sera exploité tout l'été pour des traversées d'une semaine vers Bari, Katakolon, Izmir, Istanbul et Dubrovnik. Arrivée des officiers (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) (© : MSC CROISIERES) (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
MSC Croisières