Aller au contenu principal

Le chantier Mitsubishi Heavy Industries de Nagasaki semble tenir les nouveaux délais de livraison du paquebot AIDAprima. Les machines du navire ont été mises en route et la livraison demeure prévue au mois d’octobre 2015, a-t-on appris auprès de son armateur. Mis à flot en mai dernier, l’AIDAprima accuse six mois de retard, son entrée en flotte étant initialement prévue en mars. Le constructeur japonais, qui n’avait pas construit de navires de croisière depuis près d’une décennie (les Diamond Princess et Sapphire Princess, livrés en 2004), a rencontré de grosses difficultés avec ce projet. Alors que la commande, qui comprend deux paquebots, a été signée à un prix très tendu, l’AIDAprima est un prototype complexe, premier d’une nouvelle série de navires intégrant un nombre important d’innovations. MHI, qui comptait se relancer sur le marché de la croisière avec ce contrat, fait surtout face, pour le moment, à un gouffre financier qui a plombé les résultats de l’ensemble du groupe dès 2013. Et les surcoûts vont continuer de s’accumuler, notamment du fait que Mitsubishi va devoir payer d’importantes pénalités de retard à son client. Ce dernier va donc, au-delà des désagréments sur sa programmation occasionnés par le retard de livraison, bénéficier d’un nouveau vaisseau amiral à un tarif on ne peut plus compétitif.

 

97016 aidaprima
© AIDA CRUISES

L'AIDAprima au moment de sa mise à flot, en mai dernier (© AIDA CRUISES)

 

Pour les chantiers nippons, l’enjeu est maintenant de réduire au maximum les pertes et de prouver qu’ils sont capables d’achever le paquebot dans les nouveaux délais impartis. Ils se sont réorganisés dans cette perspective et, à défaut comme leurs précédents projets dans la croisière de gagner de l’argent, ils devraient au moins signer une belle réussite technique. Ce qui est d’ailleurs impératif car si ces grands constructeurs de bateaux n’y parviennent pas, s’en sera fini de leurs perspectives sur ce marché.  

 

80079 aidaprima
© AIDA CRUISES

(© AIDA CRUISES)

 

Long de 300 mètres pour une largeur de 37.6 mètres et un tirant d'eau de 8.1 mètres, l'AIDAprima, qui sera le plus gros paquebot exploité jusqu'ici par la compagnie allemande AIDA Cruises, filiale du groupe italien Costa Crociere (lui-même filiale de l'Américain Carnival Corporation), présentera une jauge de 124.500 GT et pourra embarquer 3250 passagers. Son sistership doit être achevé en 2016. 

L’AIDAprima doit appareiller le 1er octobre de Yokohama pour réaliser une grande traversée de repositionnement de 50 jours entre le Japon et les Emirats Arabes Unis, où il sera positionné durant l’hiver 2015/2016 sur des croisières d’une semaine. Le paquebot, prévu pour arriver à Dubaï le 20 novembre 2015, devrait quitter le port émirati le 18 mars 2016 et, à l’issue d’un voyage de 38 jours, arrivera à Hambourg le 25 avril suivant. Après son inauguration officielle en Allemagne, il débutera son programme de navigation en Europe du nord.

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Costa Croisières