Aller au contenu principal

Après 10 jours de cale sèche à Sydney, le Pacific Dawn a repris la mer. C’est le premier paquebot de P&O Cruises Australia à arborer la nouvelle livrée de la compagnie. Une évolution assez légère, qui porte essentiellement sur l’ajout de bandes bleues sur chaque bord, ainsi que l’emblème en forme de soleil levant de P&O sur l’étrave. A noter aussi, à la poupe, la présence d’un large « Like no place on earth » sur toute la largeur du bateau, ce qui n’est pas forcément l’élément le plus élégant de cette nouvelle identité visuelle.

D’un coût de plusieurs millions de dollars, l’arrêt technique du Pacific Dawn a également été, en dehors des traditionnelles opérations de carénage et autres visites techniques, l’occasion de rénover et réaménager un certain nombre d’espaces, dont les ponts extérieurs.

 

96621 pacific dawn p&o australia
© P&O CRUISES

Travaux de peinture en cale sèche (© P&O CRUISES AUSTRALIA)

96625 pacific dawn p&o australia
© P&O CRUISES

Le Pacific Dawn dans sa nouvelle livrée (© P&O CRUISES AUSTRALIA)

96622 pacific dawn p&o australia
© P&O CRUISES

Le pont piscine du Pacific Dawn (© P&O CRUISES AUSTRALIA)

 

Filiale de la compagnie britannique P&O Cruises, appartenant au groupe américain Carnival Corporation, P&O Cruises Australia est dédiée au marché australien et néo-zélandais. Elle exploite trois anciens navires de sa maison-mère (époque P&O/Princess). Ancien Regal Princess livré en 1991 par Fincantieri et transféré en 2007, le Pacific Dawn est un navire de 70.285 GT pouvant accueillir 1900 passagers. Egalement réalisé en Italie et mis en service la même année, le Pacific Jewel (69.845 GT, 2014 passagers) a débuté sa carrière sous le nom de Crown Princess avant de passer chez A’Rosa Cruises (filiale de P&O Princess) en 2002 puis chez AIDACruises (Carnival) l’année suivante. Il y naviguera sous le nom d’AIDAblu jusqu’en 2007, avant de faire un passage éclair chez Ocean Village, éphémère compagnie lancée par Carnival sur le marché britannique en 2003. Dès 2008, l’Ocean Village II sera versé à P&O Cruises Australia et rebaptisé Pacific Jewel. L’autre paquebot avec lequel il naviguait, l’Ocean Village, le rejoindra en 2010. Ce navire n’est autre que l’ancien Star Princess, sorti des chantiers de Saint-Nazaire en 1989. Ce navire de 63.550 GT et 1856 passagers, initialement commandé par Sirmar Cruises, fut racheté en cours de construction par Princess Cruises, qui l’exploita jusqu’en 1997 avant de le transférer chez P&O Cruises, où il navigua sous le nom d’Arcadia jusqu’en 2003, année où il passa chez Ocean Village.

Pour la suite, P&O Cruises va intégrer fin 2015 deux unités de la classe S d’Holland America Line, autre filiale du groupe Carnival. Il s’agit du Statendam et du Ryndam. Livrés par Fincantieri en 1993 et 1994, ces petits paquebots de 55.450 GT ont une capacité de 1258 passagers. Ils seront rebaptisés Pacific Eden et Pacific Aria. 

Aller plus loin

Rubriques
Croisières