Aller au contenu principal

Mise en place en mai 2018 mais interrompue pendant la crise sanitaire, l’opération de don de repas cuisinés à bord des paquebots de Costa au profit de personnes dans le besoin a repris en partenariat avec l’antenne marseillaise de la Banque Alimentaire. Celle-ci a ainsi réceptionné plus de 100 repas le dimanche 4 juillet, jour où le Costa Smeralda a recommencé ses croisières depuis la cité phocéenne après 18 mois d’interruption. Une équipe de cuisiniers du paquebot italien est allée remettre sur le quai du terminal croisière ces précieux repas aux bénévoles de l’association. A 11H10, les caisses sont chargées dans le camion frigorifique « et à midi et demi, ces repas seront tous consommés », sourit Gérard Gros, président de la Banque alimentaire des Bouches-du-Rhône. Cela, au bénéfice de la Résidence William Booth de la fondation de l’Armée du Salut à Marseille, qui a pour vocation de secourir, accompagner, et reconstruire des personnes en situation de détresse.

 

Diaporama orphelin : container

 

Gérard Gros est manifestement ravi de la reprise de ces livraisons : « C’est important, depuis mai 2018 nous avons reçu plus de 10.000 repas de la part de Costa ». L’opération se répète en effet chaque dimanche, dès que le navire est en escale à Marseille. Compte tenu du taux de pauvreté important dans le département, ces 100 à 150 repas hebdomadaires peuvent ressembler à une goutte d’eau alors que la Banque alimentaire sert en moyenne 140.000 personnes dans les Bouches du Rhône, pour environ 70 tonnes de nourriture par semaine. Mais les repas débarqués du paquebot contribuent à l’effort et, en plus, il s’agit de mets de qualité, qui sont d’autant plus appréciés par les bénéficiaires. Il s’agit en effet des mêmes repas que ceux proposés aux passagers des paquebots, en l’occurrence des plats préparés et qui n’ont pas été consommés. Plutôt que de les jeter, ils sont conditionnés et conservés à bord avant d’être donnés quelques heures plus tard lors de l’escale marseillaise. « Ces repas de qualité ont été préparés à bord par les chefs Costa mais n’ont pas été servis dans les restaurants du navire. Ils sont ainsi collectés, placés dans des barquettes aluminium selon des procédures sanitaires très strictes, scellés, étiquetés à des fins de traçabilité et entreposés dans des réfrigérateurs à bord », précise Costa Croisières.

Une démarche qui s’inscrit dans la volonté de la compagnie italienne de lutter contre le gaspillage alimentaire et favoriser l’économie circulaire. Une initiative que Costa déploie depuis plus de trois ans dans plusieurs pays, en collaboration avec la Fédération Européenne des Banques Alimentaires. Onze ports où ses paquebots escalent bénéficient désormais de cette opération, dont Marseille, Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, Fort-de-France en Martinique et Saint-Denis de la Réunion.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Costa Croisières Port de Marseille