Aller au contenu principal

Explora Journeys, c’est le nom de la nouvelle filiale de la compagnie MSC Cruises, positionnée sur le marché du luxe et dont le premier navire a vu sa construction débuter officiellement hier au chantier Fincantieri de Monfalcone, en Italie. L’armateur a dévoilé les premières vues de ce nouveau bateau, qui entrera en service en 2023 et sera le premier d’une série devant comprendre six unités. Les quatre premières, livrables à raison d’une par an entre 2023 et 2026, sont en commande ferme, les deux autres en option.

 

254055 msc explora journeys
© EXPLORA JOURNEYS

Vue du futur Explora I (© EXPLORA JOURNEYS)

 

Ces navires d’environ 63.900 GT de jauge compteront 461 suites, toutes dotées d’un balcon et dont la surface minimale sera de 35 m². « Quatorze ponts offriront un vaste espace public intérieur, maximisant le choix et l'isolement des hôtes. Les généreux ponts extérieurs s'étendront sur plus de 2500m² et offriront une vue sur la mer. 64 cabanas privées, idéales pour les bains de soleil, seront réparties sur les trois piscines extérieures. Une quatrième piscine, dotée d'un toit en verre rétractable, permettra de nager et de se détendre au bord de la piscine par tous les temps. Combiné à plusieurs bains à remous intérieurs et extérieurs sur le pont promenade du navire, le bateau a été conçu avec l'eau comme point central pour mettre les hôtes dans un état d'esprit océanique », détaille MSC Cruises. La capacité sera inférieure à 1000 passagers (922 en base double) avec selon la compagnie un ratio passager/membre d’équipage de 1,25.

 

254054 msc explora journeys
© EXPLORA JOURNEYS

Le lobby du futur Explora I (© EXPLORA JOURNEYS)

254053 msc explora journeys
© EXPLORA JOURNEYS

La piscine couverte du futur Explora I (© EXPLORA JOURNEYS)

254052 msc explora journeys
© EXPLORA JOURNEYS

La piscine couverte du futur Explora I (© EXPLORA JOURNEYS)

254051 msc explora journeys
© EXPLORA JOURNEYS

La poupe du futur Explora I (© EXPLORA JOURNEYS)

 

Côté propulsion, les petits paquebots d’Explora Journeys fonctionneront avec un carburant traditionnel, l’armateur précisant qu’ils seront prédisposés pour évoluer et notamment recevoir ultérieurement des parcs de batteries. Les émissions polluantes seront traitées avec des moyens désormais classiques, système de lavage des fumées (scrubbers) pour les oxydes de soufre et pots catalytiques (SCR) pour les oxydes d’azote. Les navires seront par ailleurs dotés d’un système leur permettant de se brancher sur le réseau électrique terrestre pendant les escales, dans les ports équipés d’un tel dispositif, afin de pouvoir éteindre leurs générateurs quand ils sont à quai.

Nommé Explora I, le premier navire de la filiale luxe de MSC Cruises doit naviguer notamment en Méditerranée, vers l’Islande et la Norvège.

Avec Explora Journeys, fruit d’un projet annoncé en 2018, MSC entend diversifier son offre en se développant sur le marché haut de gamme, considéré comme complémentaire des croisières proposées sur ses grands paquebots, dont cinq sont actuellement en commande en France et en Italie. Fincantieri livrera notamment le mois prochain le MSC Seashore (339 mètres, 169.400 GT, 2270 cabines), un autre exemplaire de ce type étant prévu pour 2023. Quant aux Chantiers de l’Atlantique, ils travaillent en ce moment sur le MSC World Europa (333 mètres, 205.700 GT, 2632 cabines) qui entrera en flotte en octobre 2022 et sera suivi par un jumeau en février 2025 (deux autres sont en option). D’ici là, Saint-Nazaire achèvera en mai 2023 un paquebot de 331 mètres, 181.500 GT et environ 2400 cabines, dernier des cinq Meraviglia/Meraviglia + et premier de la série équipé d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. Ce qui sera également le cas des unités de la classe World Europa. Enfin, MSC et les Chantiers de l'Atlantique discutent toujours sur le projet de petits paquebots à voiles, qui pourrait eux-aussi rejoindre Explora Journeys. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
MSC Croisières Fincantieri