Aller au contenu principal

Avant d’arriver au Havre, l'AIDAcara a été violemment secoué par une tempête dans le golfe de Gascogne. Parti le 8 avril au soir de Santander, en Espagne, le paquebot de la compagnie allemande AIDA Cruises a affronté un fort coup de vent le lendemain matin. Le navire a été littéralement ballotté dans une mer très dure avec des vagues imposantes. Un membre d’équipage a été blessé, nécessitant une évacuation par hélicoptère. Plus tard dans la matinée, 6 passagers ont été successivement blessés, dont deux assez sérieusement, par des chutes dues aux violents mouvements du navire. Le bateau bougeait tellement qu'aucun service de restaurant n’a pu être assuré le midi. Ce n’est que vers 15 heures que la mer a commencé à mollir et que des repas ont pu être servis. Il y a également eu de la casse à bord. Apparemment, plus de 100 postes de télévision ont notamment été endommagés après avoir été arrachés de leurs supports, alors qu'un certain nombre d’imprimantes, scanners et autres photocopieurs dans les bureaux administratifs ont également subi des dégâts après avoir effectué des vols planés…  C’est donc très éprouvé par la tempête que l’AIDAcara est arrivé au Havre le 10 avril. A son accostage, deux passagères souffrant de fractures ont été hospitalisées. On notera que les chutes de passagers ont été provoquées par des pertes d’équilibre de personnes plutôt âgées, mais à aucun moment la sécurité du navire, conçu pour affronter de telles conditions, n’a été menacée.

A 21h00, après une journée calme au Havre, le paquebot a quitté le port pour Douvres, et la suite de sa croisière, avec des conditions météo plus clémentes.

Construit en Finlande et entré en service en 1996, l’AIDAcara mesure193 mètres de long et affiche une jauge de 38.000 GT. Il peut embarquer 1186 passagers et 360 membres d'équipage.

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Croisières maritimes et fluviales