Aller au contenu principal

Partie le 21 décembre de Roumanie, où elle a été construite, la coque du nouveau navire de croisière de Ponant poursuit son long transit vers la Norvège, où elle sera achevée. Remorqué par le BB Troll, le futur Lapérouse, après avoir traversé la Méditerranée, franchi Gibraltar et remonté le golfe de Gascogne, est passé hier devant la pointe Bretagne et s’est engagé dans la Manche. Si la météo est clémente, le convoi devrait arriver à destination d'ici la fin du mois.

 

180548 ponant explorer laperouse
© VARD

Le convoi à son départ de Tulcea (© VARD)

 

Réalisée par Vard dans son chantier roumain de Tulcea, la coque a déjà bénéficié d’importants travaux d’armement avant de partir pour Søviknes, l’un de sites norvégiens du constructeur, où les travaux vont se poursuivre.

Livrable en juin prochain, le Lapérouse est le premier des quatre nouveaux navires d’expédition du projet Explorer. Ses trois sisterships sont déjà en construction à Tulcea et seront comme leur aîné terminés en Norvège. Vard devrait livrer Le Champlain dès cet automne puis, en 2019, Le Bougainville et Le Dumont d’Urville (ex-Kerguelen).

Ces bateaux de croisière de 131 mètres de long et environ 10.000 GT de jauge compteront 92 cabines. Ils seront comme les cinq autres unités de la flotte de Ponant immatriculés à Wallis et Futuna.

 

168525 ponant explorer
© SDI

Vue du futur Lapérouse (© STIRLING DESIGN INTERNATIONAL)

Aller plus loin

Rubriques
Croisières Construction navale
Dossiers
Ponant