Aller au contenu principal

Construit aux Chantiers Piriou de Concarneau, le Dar al Beida, premier bâtiment hydro-océanographique de la marine marocaine a été livré le 26 octobre. Un programme très important pour le Maroc, qui se dote ainsi de capacités hauturières de premier plan afin de mieux connaître les fonds marins, à des fins aussi bien civiles que militaires.

C’est en juin 2016 qu’a été annoncée la commande de ce navire, connu selon l’acronyme BHO2M (bâtiment hydro-océanographique multi-missions). Kership, société commune de Piriou et Naval Group, assure la maîtrise d’œuvre du programme, le constructeur concarnois étant chargé de la conception et de la réalisation du bâtiment. Pour la partie scientifique, il s’est associé au Shom, le service hydrographique et océanographique de la marine française. Comme il l’a déjà fait pour les navires hydrographiques Rigel et Spica, livrés en 2015 par le chantier vendéen Ocea à l’Indonésie, le Shom a de nouveau apporté son expertise à un constructeur national et son client. 

 

197937 Dar al Beida bho2m maroc
© PIRIOU

Le Dar al Beida (© : PIRIOU)

 

Choix des équipements scientifiques

Le Shom a ainsi aidé Piriou et la marine marocaine à choisir et intégrer les équipements dont le BHO2M et ses deux vedettes hydrographiques sont dotés. Le chantier en coopération avec le Shom a  réalisé la spécification des équipements de mesure, le dossier d’interfaçage et l’intégration des systèmes de mesures. Il est également prévu une assistance technique élargie pendant un an, au Maroc, après la mise en service du bâtiment. Une personne du Shom formera et accompagnera les marins marocains pour l’utilisation des équipements et du système d’acquisition des données, ainsi que pour les opérations de maintenance.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Actualités maritimes du Maroc Chantier Piriou