Aller au contenu principal

Bonne nouvelle pour la Marine nationale qui, en cas de prêt d’avions de patrouille maritime Atlantique 2 à son homologue allemande, ne verra pas ses capacités amoindries. Comme nous l’expliquions hier, la France a proposé de mettre à disposition quatre ATL2 rénovés au standard 6 à la Bundeswehr, qui devra retirer du service dès 2025 ses huit P-3C Orion faute de pouvoir les moderniser. Cela, alors que Paris et Berlin mènent un projet commun de future capacité de patrouille maritime, MAWS (Maritime Airborne Warfare System), qui ne peut pas aboutir à un système opérationnel avant 2032. L’Allemagne doit donc faire la soudure et cherche une solution présentée par Berlin comme « intérimaire ». C’est dans ce cadre que Paris lui a proposé quatre ATL2. Avec une précision importante apportée hier à Mer et Marine par le ministère des Armées : « quoiqu’il arrive, le format d’Atlantique 2 rénovés dont disposera la Marine nationale sera maintenu comme prévu à 18 avions ».

Si un prêt de quatre avions à l’Allemagne est acté, la France procèdera alors à la rénovation de l’ensemble des Atlantique 2 encore opérationnels dans l’aéronautique navale, soit un total de 22 appareils (*), alors que le programme de rénovation au standard 6 porte pour le moment sur 18 ATL2, les quatre derniers (M3, M4, M5 et M14) devant à ce stade être désarmés et servir de stock de pièces détachées au profit des autres.

Depuis 2019, quatre appareils rénovés ont été réceptionnés par la Marine nationale, les quatorze autres devant suivre d’ici décembre 2024. Ce chantier majeur a, pour mémoire, fait l’objet d’un contrat attribué en octobre 2013 à Dassault Aviation et Thales. Les travaux sont réalisés par le site Dassault d’Istres, les ateliers du Service industriel de l’aéronautique (SIAé) de Cuers-Pierrefeu (Var) et, pour les trois derniers avions, par Sabena Technics à Dinard (Ile et Vilaine).

(*) 22 Atlantique 2 sont encore opérationnels aujourd’hui au sein des flottilles 21F et 23F, sur un total de 28 avions initialement mis en service dans l'aéronautique navale entre 1989 et 1997.

- Voir notre article détaillé sur MAWS

- Voir notre article sur la rénovation des Atlantique 2

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale