Aller au contenu principal

Nous vous emmenons aujourd’hui à bord de l’Auguste Bénébig, premier des six nouveaux patrouilleurs d’outre-mer (POM) de la Marine nationale. Très attendus en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et en océan Indien, ces bâtiments vont permettre à la France d’accroître ses capacités de surveillance et d’intervention maritimes dans ces territoires ultramarins. Des espaces qui totalisent près de 8.5 millions de km² de zone économique exclusive (ZEE), soit plus de 15 fois la surface de l’Hexagone.  

C’est le 24 décembre 2019 que le programme POM a été notifié par la Direction Générale de l’Armement (DGA) à un groupement constitué du constructeur Socarenam et de la société de services CNN MCO (groupe Equans), cette dernière allant assurer un contrat de maintien en condition opérationnelle de cinq ans après la livraison des bâtiments. La conception des patrouilleurs a quant à elle été pilotée par le bureau d’architecture Mauric, qui avait précédemment œuvré avec Socarenam et CNN MCO sur le programme des trois patrouilleurs Antilles Guyane (PAG) livrés entre 2016 et 2019 à la Marine nationale.

 

Diaporama
Le POM Auguste Bénébig dans la base navale de Brest le 14 décembre.

 

© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le POM Auguste Bénébig dans la base navale de Brest le 14 décembre. 

 

Construits par Socarenam entre Saint-Malo et Boulogne

Socarenam réalise les coques des POM dans son chantier de Saint-Malo puis les remorque jusqu’à son site de Boulogne-sur-Mer pour achever leur armement. Tête de série du programme, l’Auguste Bénébig, nommé comme tous les bâtiments de cette série en hommage à un Compagnon de la Libération natif des territoires ultramarins, a vu sa construction débuter en octobre 2020 en Bretagne, sa mise à l’eau puis son transfert vers les Hauts-de-France intervenant un an plus tard. Les premiers essais en mer ont eu lieu début juillet au large de Boulogne, avant que le bâtiment rallie Brest pour l’intégration de ses systèmes de communication et la première étape de sa phase de vérification des caractéristiques militaires (VCM). Alors que son premier équipage le prend progressivement en main, le bâtiment a depuis cet été enchainé les essais afin de valider ses systèmes et capacités.

 

© SOCARENAM - STUDIO MALLEVAEY

L'Auguste Bénébig durant ses premiers essais au large de Boulogne en juillet. 

 

© SOCARENAM - STUDIO MALLEVAEY

L'Auguste Bénébig durant ses premiers essais au large de Boulogne en juillet. 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Socarenam