Aller au contenu principal

Après plus de six ans de développement, le drone aérien embarqué VSR700 franchira cette année une étape majeure. Il va en effet réaliser ses premiers appontages et décollages automatiques en mer. Ce sera l’aboutissement d’une étude de levée de risques notifiée en 2017 par la Direction Générale de l’Armement (DGA) à Airbus Helicopters et Naval Group dans le cadre des travaux préparatoires au programme de système de drone aérien de la marine (SDAM).

Une première campagne d’essais en mer était initialement prévue en Méditerranée en septembre 2022 à bord d’une frégate multi-missions (FREMM) de la Marine nationale, en l’occurrence la Provence, qui a été équipée à cet effet pour accueillir et mettre en œuvre le VSR700. Mais suite à un souci technique rencontré durant l’été, les industriels n’ont pas pu profiter de la fenêtre très étroite qui avait été ménagée dans le planning opérationnel très dense du bâtiment. Ces essais ont donc été reportés et devaient se dérouler au premier trimestre 2023. Ce ne sera finalement pas le cas, l’activité de la Provence ne lui permettant pas dans l’immédiat de dégager le temps nécessaire à ces essais, a appris Mer et Marine. La campagne a donc été de nouveau reportée pour se dérouler au second semestre, probablement après l’été.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Airbus Helicopters Naval Group Marine nationale