Aller au contenu principal

Longtemps parente pauvre des programmes de renouvellement de la Marine nationale - les unités de combat étant privilégiées dans un cadre budgétaire très contraint- la flotte logistique et de soutien française commence à retrouver des couleurs. Avec des conséquences très positives pour les opérations, au profit notamment des bâtiments de premier rang.  

En attendant le remplacement aussi indispensable que très attendu des vieux bâtiments de commandementet de ravitaillement (BCR) par les nouveaux bâtiments ravitailleurs de forces (BRF), deux séries de navires polyvalents sont déjà entrés en service ces dernières années. D’abord, les quatre bâtiments de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM, ex-B2M), les D’Entrecasteaux (2016), Bougainville (2017), Champlain (2017) et Dumont d’Urville (2020), qui ont déjà rendu d’innombrables services depuis la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, La Réunion et les Antilles.   

Et puis il y a leurs grands frères, les bâtiments de soutien et

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale