Aller au contenu principal

Toujours entouré par beaucoup de discrétion, l’achèvement du premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français du type Barracuda se poursuit sur le site Naval Group de Cherbourg. Le Suffren doit être mis à l’eau en 2018, probablement au cours du second semestre. Pour la suite, la Marine nationale table désormais sur un début des essais en mer mi-2019 en vue, si tout va bien, d’une réception du bâtiment mi-2020. Logiquement, la mise en service de la tête de série ne devrait donc pas intervenir avant 2021.

« un retard industriel, pas à un problème de conception »

Pour

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Naval Group