Aller au contenu principal

Conçu pour la mise en œuvre des torpilles dronisées Poseidon à propulsion et tête nucléaire, mais aussi un sous-marin auxiliaire capable de mener des opérations spéciales par grands fonds, le Belgorod (K-329) intègre officiellement la marine russe. Après un peu plus d’un an d’essais en mer, il a été officiellement livré le 8 juillet par le chantier Sevmash de Severodvinsk, dans la région d’Arkhangelsk.

Le Belgorod a été développé sur la base d’une coque de sous-marin lance-missiles antinavire à propulsion nucléaire du type Oscar II (image illustrant la tête de cet article), qui avait été originellement mis sur cale en 1992. Largement modifié, ce mastodonte d’environ 180 mètres de long pour 18 mètres de large afficherait un déplacement situé entre 24 et 30.000 tonnes en plongée. Ce qui en fait le plus gros sous-marin au monde après le Dimitriy Donskoy (173 mètres de long, 23 mètres de large, 26.500 tonnes en plongée), dernière unité du

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine russe