Aller au contenu principal

Le Président de la République François Hollande s'est voulu rassurant quant au contentieux qui oppose la France à la Russie. S'agissant de la livraison des deux navires Mistral, bloquée depuis plusieurs mois en raison de l'implication russe dans le conflit ukrainien, le Chef de l'Etat a déclaré : "nous sommes en train de négocier pour trouver une solution de sortie de crise sur le Mistral. On verra si on en discute vendredi, je vais en Arménie. Je rencontrerai à cette occasion-là le Président Vladimir Poutine."

Ce jeudi, le leader du Kremlin avait déclaré que son pays ne demanderait pas de pénalités en cas de litige, mais un simple remboursement des sommes engagées. Une façon pour Poutine de rassurer les Russes quant à sa capacité de défense, alors que le pays traverse une crise économique difficile; tout en ménageant un dialogue international mis à mal depuis son soutien aux séparatistes pro-Russes en Ukraine.

Un article de la rédaction du Télégramme

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine russe Naval Group